Bac 2015 : ces chansons qui parlent du bac

  • A
  • A
Bac 2015 : ces chansons qui parlent du bac
Partagez sur :

VIDÉOS - A cinq jours des premières épreuves, Europe 1 vous propose sa sélection de chansons sur le baccalauréat. 

BAC

Avant d'avoir bac + 3 ou bac + 4, il faut le passer l'examen. Et avant de plancher pendant quatre heures sur la feuille blanche, il faut rester des heures et des heures derrière un bureau. Bachoter, bachoter et encore bachoter. Pour vous redonner un peu d'énergie, voici quelques chansons . 

Le twist du Bac de Claudine Coppin (1963). En pleine époque "yéyé", Claudine Coppin porte les cheveux courts et la casquette gavroche. Avec son look de garçonne et son sourire malicieux, elle ressemble à s'y méprendre à l'héroïne du film d'A bout de souffle, Jean Seberg. En 1963, le baccalauréat ne concerne qu'une infime partie des jeunes mais une chanson lui est déjà consacrée. Cette jeune dactylo de 19 ans n'a pas vraiment envie de "potasser". Elle ne rêve que de Johnny (oui, il était déjà une star à l'époque !) et de "partie". Une chanson pour évoquer l'ennui des révisions et l'envie de fête. "Dans un mois, le bac sera passé et je pourrai, soyez-en sûrs, boire et danser", chante-t-elle sous un air ultra-sixties.    

Bac G de Michel Sardou (1992). Il y a encore 20 ans, les filières du "bachot" ne portaient pas les mêmes lettres. Le bac L a remplacé le bac A, le bac ES à la place du bac B et le bac S a pris le pas sur le bac C. Michel Sardou, lui, a préféré se concentrer sur la lettre G. Pour dénoncer le Bac technologique (appelé STT aujourd'hui), le chanteur à succès n'y va pas de main morte : "vous passiez un Bac G, un bac à bon marché, dans un lycée poubelle". Celui qui "repassait ses leçons en chantant" quinze ans plus tôt s'en prend au système scolaire français et au ministre de l'Education, un certain… Lionel Jospin. Pour éteindre la polémique, Sardou est obligé de s'expliquer au JT de TF1 (revoir ici en vidéo l'interview de l'époque). 

Passe ton Bac d’abord de Les Wriggles (1997). Tous les lycéens qui ont passé leur bac l'ont forcément entendu. La formule, qui date de la seconde moitié du 20e siècle, résume à elle seule le fossé qui existe à l'époque entre les desiderata des parents et les idéaux des ados. Le groupe français bien déjanté Les Wriggles va reprendre l'expression pour en faire une chanson. C'est l'histoire d'un jeune qui préférait la musique et qui doit passer le Bac. Puis le repasser. Puis le (re)repasser. Ça sent le vécu… 

Bac ABCD de La chanson du dimanche (2007). Alexandre Castagnetti et Clément Marchand débarquent sur le net en 2007. Les deux amis développent un concept simple : mettre en ligne une chanson tous les dimanches. Signe distinctif : ils chantent dans la rue. Dans leur Bac ABCD, ils racontent les révisions d'un lycéen qui a choisi de faire quelques impasses… 

Chante ton Bac d'abord de David André (2014). Le quotidien de Gaëlle, Caroline, Rachelle, Alex et Nicolas est très touchant. Ces jeunes élèves de terminale vivent à Boulogne-sur-mer et ne savent pas vraiment pour quelles raisons ils vont passer leur Bac. Dans cette comédie musicale documentaire, les parents opposent, comme toujours, la dureté de la vie aux rêves de leurs enfants. 

Bonus : chansons données au Bac. Si le baccalauréat a souvent été chanté, certaines chansons ont eu l'honneur de se retrouver sur les copies. En voici quelques exemples : 

Lily de Pierre Perret (donnée au Bac français en 2005) :


Je ne suis qu’un cri de Jean Ferrat (donnée au Bac français en 2012) :


Là-bas de Jean-Jacques Goldman (donnée au Bac français en 2013) :