Laïcité : la Caf supprime ses subventions à un séjour pour musulmans

  • A
  • A
Laïcité : la Caf supprime ses subventions à un séjour pour musulmans
Photo d'illustration.@ AFP
Partagez sur :

L'offre du séjour ne respecte pas les critères de la "Charte de laïcité" adoptée par la Caisse nationale d'allocations familiales. 

La caisse nationale d'allocations familiales (Cnaf) a décidé de ne pas verser de subventions pour un séjour dans un centre de vacances, organisé autour de thèmes liés à la foi musulmane, estimant que l'offre ne respectait pas sa charte sur la laïcité, ont déclaré jeudi ses responsables, confirmant une information du Figaro.

"Des rappels réguliers sur la foi". La Caf a décidé de ne pas verser les subventions pour ce séjour, du 21 au 28 août prochain, et auquel 18 familles sont inscrites. Organisé par l'association "Vacances Ethiques", le séjour accueille notamment pour "invité d'honneur", un imam : Aammi Hassen, qui officie à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis.

La brochure des vacances, disponible sur le site internet de l'association, indique que "la spiritualité fait partie intégrante de ce séjour. Des rappels réguliers ont lieu sur : la foi, le comportement et la vie du croyant en général". Elle propose des repas halal, mais aussi des baignades, du rafting, des randonnées, du bateau ou de la luge d'été. 

Brochure

Capture d'écran de la brochure du séjour, organisé par l'association "Vacances Ethiques". 

Le centre de vacances gardera-t-il son agrément ? En début de semaine, un contrôle a été mené au centre de vacances où doit se dérouler ce séjour, le centre "Les Ecrins d'Azur" à Pelvoux, dans les Hautes-Alpes, proche de la station du Puy-Saint-Vincent. Le centre de vacances, exploité par l'association Vacances et Vous, créée en 2001, organise des classes découverte et des colonies de vacances. Selon son site internet, son objectif est "l'épanouissement de la personne au travers de sa personnalité et de l'acquisition de son autonomie".

Ce contrôle a été diligenté "parce que nous avions connaissance d'un séjour à caractère cultuel", a précisé Thierry Mathieu, directeur de Vacaf, l'organisme qui gère les aides aux vacances des Caf. 



"A partir du moment où ce séjour ne respectait pas la charte de la laïcité, et plus basiquement, la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat, on a souhaité qu'un contrôle soit diligenté", a précisé le directeur. "Quel que soit le culte, les problèmes se posent de la même manière", a-t-il dit. Les conclusions du contrôle seront rendues dans le "courant de la semaine prochaine" afin d'établir si le centre peut conserver son agrément Caf. 

La laïcité, critère clef des subventions de la Cnaf. En septembre 2015, la Caf a adopté une "Charte de la laïcité" destinée à ses salariés, ses partenaires et aux usagers. Elle fait de la laïcité "une référence commune", "un socle de la citoyenneté" et une garantie de la "liberté de conscience" et du "libre arbitre", tout en "protégeant du prosélytisme".

La présidente de l'association "Vacances Ethiques", Lydia Amara, n'a pas souhaité répondre aux questions de l'AFP. "Nous organisons ce type de programme cultuel et culturel depuis 2014, et nous n'avons jamais eu de problème", a-t-elle dit au Figaro. Elle souligne ne bénéficier "d'aucune aide de l'Etat".