La tombe du général de Gaulle vandalisée à Colombey-les-Deux-Églises

  • A
  • A
La tombe du général de Gaulle vandalisée à Colombey-les-Deux-Églises
La croix en pierre qui surmonte la pierre tombale a été brisée, selon France 3 Grand Est.@ AFP
Partagez sur :

La croix en pierre qui surmonte la pierre tombale a été brisée par un individu qui aurait agi seul sans avoir le visage dissimulé, selon la gendarmerie.

La tombe du général de Gaulle a été vandalisée samedi à Colombey-les-Deux-Églises. La croix en pierre de la pierre tombale a été brisée par plusieurs individus rentrés vers 17h dans le cimetière. L'un d'entre eux serait monté sur la tombe de l'ancien chef d'État français. Le caveau n'a quant à lui pas été touché.

"La tombe, filmée en permanence, a été dégradée à 17h14 par un individu seul qui est monté dessus et a donné deux grands coups de pied sur le socle de la croix de la tombe, provoquant la chute de celle-ci. Mais le socle de la tombe est resté intact", a déclaré le procureur de Chaumont, Frédéric Nahon. La gendarmerie a confirmé les faits. 



La gendarmerie a confirmé que la croix d'environ 1m50 surplombant la tombe avait été brisée, une information rapportée initialement par France 3 Champagnes-Ardennes. La dégradation s'est produite très rapidement, "en moins d'une minute", selon le procureur de la République, qui précise que l'auteur des fais, âgé d'une trentaine d'années, n'a pas commis d'autres dégradations avant de quitter le cimetière.

Un individu isolé. "L'individu, que nous recherchons, aurait agi seul et n'avait pas le visage dissimulé. Il n'a fait aucune revendication, selon des témoins, bien qu'il semble qu'il ait craché sur la tombe", a-t-il ajouté. La brigade de recherche de Chaumont et la communauté de brigades de Bologne ont été saisies alors que sur place, les constatations sont faites par les techniciens de l'identification criminelle de Chaumont.



Un site en libre accès. Ce site est accessible au public et surveillé par des "patrouilles physiques en cas d'affluence attendue", a expliqué la gendarmerie. Cette tombe renferme la dépouille du général de Gaulle depuis son décès en 1970 dans cette petite ville où il possédait une propriété. Il repose aux côtés de son épouse Yvonne et de sa fille Anne.