La SPA sauve neuf chiens de laboratoire de l'euthanasie

  • A
  • A
La SPA sauve neuf chiens de laboratoire de l'euthanasie
@ Mireya Acierto / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

C'est une première : la SPA va sauver des chiens écartés des protocoles d'études en raison de défauts physiques mineurs. 

La Société protectrice des animaux (SPA) va sauver de l'euthanasie neuf chiens beagles, réformés d'élevages pour la recherche médicale, les accueillant vendredi dans son refuge de Brugheas dans l'Allier, a-t-elle annoncé mardi.

Des défauts mineures. C'est la première fois que la SPA sauve des chiens destinés à des laboratoires. Les chiots et jeunes adultes, tous en parfaite santé, ont été écartés des protocoles d'études en raison de défauts physiques mineurs : trop petite taille, prognathisme supérieur de la mâchoire, un seul testicule, etc., ont précisé les défenseurs des animaux dans un communiqué.

Un accord spécifique. Ce sauvetage a été possible grâce à un partenariat conclu au printemps 2016 entre la Société protectrice des animaux et le GRAAL Groupement de Réflexion et d'Action pour l'Animal - Réhabilitation d'animaux de laboratoire. Natacha Harry, présidente bénévole de la Spa estime que "venir en aide aux animaux issus de laboratoire entre pleinement dans la mission de protection animale de la SPA (...): "Il est de notre devoir d'apporter assistance aux animaux ayant subi ou destinés à des protocoles expérimentaux".

Adoptables d'ici 15 jours. Pour Marie-Françoise Lheureux, présidente du GRAAL, ce partenariat "représente une chance inestimable, celle de pouvoir offrir avec une grande réactivité, des conditions d'accueil irréprochables à de très nombreux animaux". Les beagles seront adoptables d'ici une quinzaine de jours, après stérilisation. Ils sont déjà identifiés et vaccinés.