La SPA de nouveau dans la tourmente

  • A
  • A
La SPA de nouveau dans la tourmente
Partagez sur :

L’ancienne présidente de la société protectrice des animaux a tenté de faire limoger sa remplaçante, vendredi, pour abus de confiance.

Nouvelles turbulences au sein de la société protectrice des animaux (SPA). Vendredi matin, à l'initiative de l'ancienne présidente, Caroline Lanty, le Conseil d'administration de l’association a tenté de destituer sa remplaçante, Virginie Pocq Saint-Jean. Selon la SPA, ce vote n'a pas été validé car la demande de destitution n'était pas été inscrite à l'ordre du jour. "Virginie Pocq Saint-Jean reste pour l'instant à son poste", a indiqué un représentant de la SPA.

Cette tentative de destitution intervient après la publication d’un rapport de la Cour des Compte en septembre dernier. Gaspillages, défaillances de la direction et de la gouvernance, amateurisme : l’institution avait dressé un sévère bilan de la gestion financière de l'association depuis 2002. Le ministère de l'Intérieur avait alors demandé au préfet de Paris de saisir le tribunal de grande instance afin qu'un administrateur judiciaire soit désigné.

"Il y a une poignée de personnes qui se donnent le droit d’accaparer une association. Je suis témoin d’une situation qui part moment est anormale", s’est défendue Virginie Pocq Saint-Jean au micro de Frédéric Nicolas :

Nommée présidente de l’association en novembre 2008, Virginie Pocq Saint-Jean devrait y rester jusqu'à la désignation d'un administrateur judiciaire. Cette nomination devrait intervenir le 12 novembre.

Europe1.fr avec Frédéric Nicolas