La RATP teste à Paris des minibus sans chauffeur

  • A
  • A
La RATP teste à Paris des minibus sans chauffeur
Des tests avaient déjà été menés sur les quais de Seine à l'automne 2016.@ Eric FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Ces minibus électriques et sans chauffeur pourront être empruntés gratuitement dans le cadre d'une expérimentation menée jusque début avril.

Des minibus électriques et sans chauffeur vont circuler à Paris entre les gares de Lyon et d'Austerlitz jusqu'au 7 avril, et pourront être empruntés gratuitement dans le cadre d'une expérimentation menée par la RATP. Ces deux navettes autonomes EZ10 de la marque française Easymile offrant six places voyageurs, circuleront sur le Pont Charles-de-Gaulle 7 jours sur 7, de 14H00 à 20H00. Un agent sera présent à bord.

L'expérimentation, menée par la RATP en partenariat avec la Ville de Paris et le Stif (Syndicat des transports en Ile-de-France), "vise d'abord à recueillir l'avis des usagers sur ce nouveau service, ainsi que les éventuelles suggestions d'améliorations", indique la RATP dans un communiqué de presse.

Gain de temps et diversification de l'offre. Il s'agit d'une nouvelle étape dans le déploiement expérimental de navettes autonomes par la RATP. La première démonstration avait eu lieu fin septembre sur les berges, avec un véhicule EZ10 de la société toulousaine Easymile. D'autres expérimentations vont être lancées en 2017, entre le château de Vincennes et le parc floral du bois de Vincennes, et une desserte interne du site du CEA Saclay.

La RATP souligne qu'elle travaille, par ailleurs, "sur le concept de 'garage intelligent' dans son centre-bus de Lagny dans le 20ème arrondissement de Paris. Objectif: optimiser la place disponible dans les centres bus situés en zone dense et gagner du temps, en permettant aux bus de se garer seuls".

Lyon a déjà mis à l'essai début septembre son propre service de minibus sans chauffeur. Deux navettes Arma de la société Navya pouvant transporter chacune jusqu'à 15 passagers, circulent ainsi sur un trajet de 1,3 kilomètre dans le nouveau quartier Confluence. Navya va également tester ses véhicules dans le centre-ville de Las Vegas, sur la côte ouest américaine.