La RATP ouvre un espace de services numériques pour ses clients

  • A
  • A
La RATP ouvre un espace de services numériques pour ses clients
@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Pour mieux répondre aux attentes des usagers, la RATP a lancé une série de services numériques, comme un robot conversationnel à qui l'on peut poser des questions.

La RATP a présenté mercredi un espace consacré aux services, essentiellement numériques, proposés à ses usagers dans la région parisienne, et a lancé un "chatbot", un robot conversationnel destiné à aider les voyageurs en ligne.

Un démonstrateur à République. Petit espace mêlant panneaux de bois clair, écrans de différentes tailles et plantes grasses dans un couloir de correspondance de la station de métro République, à Paris, "lafabrique.ratp" est présenté comme "un démonstrateur de services", "un lieu expérimental (qui) a vocation à nourrir les réflexions sur les services et la mobilité de demain". Le lieu - ouvert du mardi au samedi de 7h30 à 20h30 - doit permettre de montrer et tester les services, recueillir les avis des voyageurs et exposer les projets et réalisations du groupe public. Le groupe a installé dans ses stations 3.000 écrans indiquant en temps réel l'arrivée des prochains métros et bus en correspondance.

Un robot conversationnel pour les clients. La RATP a également lancé un robot conversationnel, baptisé pour l'instant RATP Chatbot, qui permet de se renseigner sur les itinéraires, les horaires et les perturbations sur le réseau. Disponible pour l'instant sur Messenger, la messagerie instantanée de Facebook, ce chatbot va être progressivement enrichi, et il sera prochainement accessible sur d'autres supports, dont le site de la RATP. Il permet d'"avoir un nouvel outil à disposition pour la frange des clients les plus jeunes, disons 20-35 ans, qui ont tendance à utiliser les messageries plutôt que les applications", a remarqué le directeur des services, des relations clients et des espaces, Franck Avice.

Côté application, la RATP a enrichi son offre avec la possibilité de chercher des centres d'intérêt et l'intégration de parcours à vélo dans la recherche d'itinéraire.