La prérentrée des profs repoussée...donc supprimée ?

  • A
  • A
La prérentrée des profs repoussée...donc supprimée ?
Initialement prévue le vendredi 29 août, la pré-rentrée a été finalement repoussée au 1er septembre.@ MAXPPP
Partagez sur :

CALENDRIER- Initialement prévue pour le vendredi 29 août, elle aura lieu le 1er septembre, affirment les syndicats. Benoît Hamon devrait préciser le scénario retenu, vendredi.

La prérentrée des enseignants, initialement prévue pour le vendredi 29 août, aura finalement lieu le 1er septembre, selon le syndicat SNES-FSU qui a relayé l'information sur son compte Twitter. Or, le 1er septembre est également la date de la rentrée scolaire des 12 millions d'élèves que compte l’Éducation nationale. Ce qui revient, sauf à modifier aussi cette date, à supprimer la prérentrée. "La prérentrée en août, le ras le bol de la profession (au salaire gelé) est arrivé aux oreilles du ministre qui annonce le report à septembre", s'est réjoui le premier syndicat du secondaire.

Plusieurs scénarios sur la table. En réalité, selon les informations d'Europe 1, la suppression pure et simple de la prérentrée a été écartée au ministère de l'Education nationale. Deux scénarios sont aujourd'hui envisagés par Benoît Hamon. Première option : décaler à la fois la rentrée des profs et des élèves : les enseignants feraient leur rentrée le lundi 1er septembre et les élèves, le mardi 2 septembre. Deuxième option : une rentrée le lundi 1er septembre au matin pour les profs et le lundi après-midi pour les élèves. Benoît Hamon devrait préciser le scénario retenu, vendredi. vendredi, lors d'un Conseil supérieur de l'éducation (CSE).

"Perdre une semaine de vacances". L'annonce d'une rentrée fin août, fixée dans le calendrier scolaire publié au Journal officiel en janvier, avait provoqué le mécontentement des enseignants, qui avaient déposé un préavis de grève pour la journée du 29 août. "Ce changement ne veut toutefois pas dire qu'il n'y aura pas de réunions préparatoires des enseignants, qui regrettaient le fait de devoir rentrer un vendredi la dernière semaine du mois d'août, leur faisant perdre une semaine complète de vacances", a précisé Frédérique Rolet, co-secrétaire générale du Snes-FSU.

La rentrée décalée ? "Le tout-en-un n'est pas possible: si on déplace la prérentrée, il faut aussi déplacer la rentrée", prévient, pour sa part, le secrétaire général du SE-Unsa, Christian Chevalier. "Cette pré-rentrée est d'autant plus importante qu'avec la réforme des rythmes scolaires, il y a des choses à expliquer ne serait-ce que du point de vue organisationnel", a-t-il renchéri.

Le Snalc-FGAF a, lui, déclaré dans un communiqué qu'il "refusera toute éventuelle journée de 'rattrapage' qui pourrait être proposée pour 'compenser'". Douze millions d'élèves feront leur rentrée le 1er septembre.

sujet

INFOGRAPHIE - Enseignants : les salaires font le grand écart

L'INFO - Les trois raisons de la colère des fonctionnaires