La Poste prête à livrer des colis le dimanche si ses gros clients le demandent

  • A
  • A
La Poste prête à livrer des colis le dimanche si ses gros clients le demandent
Les colis pourront être livrés le dimanche par la Poste si les géants du e-commerce le demandent.@ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

La Poste est prête à livrer le dimanche dans les grands centres urbains si les géants du e-commerce le lui demandent.

La Poste est prête à livrer des colis le dimanche si les grands noms du commerce électronique le lui demandent, mais le marché n'est pas encore mûr à l'heure actuelle, a indiqué jeudi son PDG Philippe Wahl. "Si la livraison [des paquets] dans les grands centres urbains démarre le dimanche, on en sera. Il faut que les volumes soient suffisants", a déclaré Philippe Wahl devant des journalistes lors d'une visite d'un centre de tri de colis du groupe à Hinckley, en Angleterre. "Pour l'instant, on n'a pas encore les volumes", a-t-il remarqué.

"Pour l'instant, on n'a pas assez de volumes". La Poste avait déjà livré des colis le dimanche avant Noël l'an dernier, le 20 décembre 2015, sur la base du volontariat de ses salariés, dans sept villes. L'entreprise publique avait alors assuré qu'il n'était pas dans son intention de généraliser les distributions dominicales. "Tous les leaders du e-commerce sont en train d'y réfléchir", a relevé Philippe Wahl jeudi. "On leur a passé le message qu'on était prêts !" Mais tant les commerçants en ligne que la Poste doivent ouvrir leurs bases logistiques le samedi pour pouvoir livrer le dimanche, a-t-il noté. Et d'insister : "Pour l'instant, on n'a pas assez de volumes". "Socialement, on négociera à ce moment là, en fonction des flux et des volumes", a-t-il indiqué. Quant aux organisations syndicales, "elles signeront", selon lui.

Un vecteur de croissance. Interrogé sur une possible date pour la généralisation des livraisons de paquets le dimanche, Philippe Wahl est resté plus qu'évasif. "A Paris, ça va venir vite", a-t-il cependant estimé. En attendant, La Poste livrera encore cette année des paquets le dimanche avant Noël, selon son PDG. Porté par l'essor du commerce en ligne, le marché du transport de colis est un des vecteurs de croissance de La Poste, tandis que le volume du courrier traditionnel recule d'environ 6% par an.