La population carcérale française a atteint en mars un nouveau record

  • A
  • A
La population carcérale française a atteint en mars un nouveau record
Ce record intervient en pleine campagne présidentielle alors que les principaux candidats ont pris position sur la question carcérale.@ JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Partagez sur :

Le précédent record remontait au 1er juillet 2016, quand 69.375 détenus avaient été comptabilisés, selon le ministère de la Justice.

Avec 69.430 personnes incarcérées, le nombre de détenus dans les prisons françaises a atteint au 1er mars un nouveau record, selon un chiffre communiqué mercredi par le ministère de la Justice. Le précédent record remontait au 1er juillet 2016 quand 69.375 détenus avaient été comptabilisés.

Le nouveau chiffre se traduit également par une augmentation de la surpopulation pénale puisqu'au 1er mars, la capacité des établissements pénitentiaires pour accueillir ces détenus n'était que de 58.664 places opérationnelles. Parmi les détenus, 1.822 étaient installés directement sur des matelas posés au sol.

Un thème qui s'invite dans la présidentielle. Ce record intervient en pleine campagne présidentielle alors que les principaux candidats ont pris position sur la question carcérale. Certains comme François Fillon (LR) ou Marine Le Pen (FN) défendent le principe de la construction de nouvelles prisons, le candidat socialiste Benoît Hamon appelle lui à sortir "de la culture de la détention" quand le leader d'En Marche !, Emmanuel Macron, tente une synthèse en prônant de nouvelles places de prison, des alternatives à la détention mais aussi, une "réelle exécution des peines".

33 nouveaux établissements pénitentiaires. Le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas a dévoilé il y a moins d'un mois les villes d'implantation de 21 des 33 nouveaux établissements pénitentiaires promis par l'ancien Premier ministre Manuel Valls pour lutter contre surpopulation pénale.