La popularité d'Emmanuel Macron (-5) et d'Édouard Philippe (-7) chute en janvier

  • A
  • A
La popularité d'Emmanuel Macron (-5) et d'Édouard Philippe (-7) chute en janvier
Emmanuel Macron et Edouard Philippe chutent dans l'opinion des Français en janvier @ LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Partagez sur :

Le président et le Premier ministre chutent dans l'opinion des Français en janvier, notamment à cause de l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, selon BVA qui diffuse un nouveau sondage.

La popularité d'Emmanuel Macron (-5) et d'Édouard Philippe (-7) est en forte baisse en janvier et repasse en dessous de la barre des 50%, selon un sondage BVA* diffusé mercredi.

Une chute dans l'opinion des habitants de l'ouest. Avec 47% de "bonnes opinions", le chef de l'État perd la moitié de ses gains enregistrés fin 2017 et 48% (+3) des Français interrogés ont désormais une "mauvaise opinion" de lui. Selon BVA, l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes a notamment entraîné une forte baisse de popularité d'Emmanuel Macron auprès des habitants de l'ouest de la France.

Sept points de moins pour Édouard Philippe. La chute est encore plus sévère pour le Premier ministre, qui perd 7 points à 45% et retrouve sensiblement son niveau du mois d'octobre. 48% (+4) des personnes interrogées ont désormais une "mauvaise opinion" d'Édouard Philippe en tant que chef du gouvernement, selon cette enquête pour La Tribune et Orange.

Des personnalités qui devraient avoir plus d'influence. Nicolas Hulot (39%, -1), Xavier Bertrand (35%, +3) et Alain Juppé (33%, =) sont en tête des personnalités dont les Français souhaitent qu'elles aient davantage d'influence. Ils devancent Bruno Le Maire (31%, +3), François Baroin (30%, -2) et Jean-Yves Le Drian (29%, -5).

Perte de confiance pour LREM, et le PS. Quatre Français sur dix (41%, -6) ont par ailleurs une bonne opinion de La République en Marche, pourtant en net recul. Les Républicains perdent 2 points à 27%, La France insoumise (27%), Debout la France (25%) et le Front national (24%) sont stables et le Parti socialiste perd 2 points à 16%.

*Enquête réalisée en ligne du 29 au 30 janvier auprès de 1.101 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.