La police italienne lance un appel pour identifier un skieur retrouvé 60 ans après sa mort

  • A
  • A
La police italienne lance un appel pour identifier un skieur retrouvé 60 ans après sa mort
Le skieur disposait d'un matériel de qualité et d'une montre de marque, laissant supposer qu'il était issu d'un milieu aisé. (Image d'illustration)@ AFP
Partagez sur :

Retrouvé en juillet 2005 dans les Alpes italiennes, ce skieur vraisemblablement français n'a pas encore pu être identifier malgré les effets personnels retrouvé sur lui.

Il aura sans doute passé plus de six décennies dans les glaces. En 2005, le corps congelé d’un skieur était retrouvé dans la Vallée d’Aoste, dans les Alpes. Depuis, impossible pour les autorités de mettre un nom sur le malheureux. La police italienne a donc lancé jeudi un appel à l’aide, notamment repéré par Nice-Matin,  pour pouvoir identifier le disparu grâce aux conclusions de l’expertise scientifique. De quoi esquisser un profil.

Un Français avec une Omega. L’homme mesurait 1,65 m et était âgé d’une trentaine d’années au moment de sa mort, avait des lunettes, portait une chemise verte brodée aux initiales M.M, et disposait d’un équipement de qualité, indique le communiqué de la police d’Etat. Le numéro de série de sa montre, une Omega, a permis de savoir que cette dernière a été vendue le 8 février 1950, mais laisse également supposer que son propriétaire était un Français, car "elle était destinée aux colonies françaises de la Tunisie, de l’Algérie et du Maroc".

Autre indice quant à la date de sa disparition : les pièces de monnaie qui se trouvait dans le pantalon du skieur ont été frappées entre 1946 et 1950. "Ce détail a amené à considérer que la période du décès n’était pas antérieure à l’hiver 1950", précisent encore les quêteurs.

Piégés par les glaces. Ils espèrent, à l’aide de ces données, pouvoir frapper la mémoire d’un proche toujours en vie. Prisonnier du glacier de Valtournenche, le corps du mystérieux skieur a été retrouvé le 22 juillet 2005 à 3.1000 mètres d’altitude. Il y a un an, c’est un couple d’alpinistes disparus depuis 1942 qui était recraché par le glacier de Tsanfleuron, dans les Alpes suisses.