La mère de Myriam ne croit pas à la thèse du suicide

  • A
  • A
La mère de Myriam ne croit pas à la thèse du suicide
Partagez sur :

Le corps de Myriam, disparue début novembre, a été retrouvé jeudi près de Strasbourg. La piste principale est un suicide par noyade.

Elle ne croit pas au suicide de sa fille. La mère de Myriam Caseiro, la lycéenne disparue le 8 novembre et dont le corps a été retrouvé dans le Rhin jeudi, ne croit pas à la thèse retenue pour le moment comme piste principale par le parquet de Strasbourg.

Myriam, âgée de 18 ans, préparait un bac professionnel. Elle est décrite par ses proches comme équilibrée et sans problèmes particuliers. Sa maman, Kirsten Caseiro parle d’une jeune fille heureuse "avec ses hauts et ses bas", qui n'avait aucune raison apparente de mettre fin à ses jours. "Elle avait des projets, comme faire son stage, aller à ses heures de conduite … ça ne colle pas avec le suicide" explique sa mère.

"Dès qu’elle avait un petit souci, elle en parlait. Elle se confiait facilement à ses amis ou à sa famille. Personne n’a rien remarqué" ajoute t-elle. Ecoutez-la au micro Europe 1 de Sébastien Krebs :

Aujourd’hui, la famille demande à la justice de ne pas clore le dossier sur la thèse du suicide.

Myriam Caseiro avait disparu le dimanche 8 novembre au soir. Après avoir passé la journée avec son petit ami qui l'avait raccompagnée à son domicile, dans le quartier du Neudorf à Strasbourg, elle était ressortie peu après, vers 23h00, sans emporter ni téléphone portable, ni moyens de paiement. Un témoin a affirmé l'avoir alors vue en conversation avec un homme qui ne s'est pas présenté malgré l'appel à témoins diffusé dans la presse locale.