La masturbation, "une très bonne pratique de santé"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Sur Europe 1, la journaliste scientifique Elisa Brune a vanté les mérites de la masturbation.

INTERVIEW

Valorisée, combattue puis étudiée, la masturbation a connu bien des histoires. Dans Il n'y en a pas deux comme elle vendredi, la journaliste scientifique Elisa Brune a vanté les mérites de cette pratique sexuelle solitaire.

La masturbation "est encore taboue". "Chez les Égyptiens, c'était symbole de virilité et de fertilité". Avant d'être réprimée et condamnée comme au 18e siècle, la masturbation était ainsi perçue positivement. Aujourd'hui, selon le psychiatre sexologue et anthropologue Philippe Brenot, 87% des hommes se masturbent et 68% des femmes l'ont déjà pratiquée. Des chiffres qui font dire à Elisa Brune que la masturbation "est encore taboue", notamment chez les femmes.

"C'est l'école de la sexualité". La masturbation, Elisa Brune la recommande à tous ! "C'est une très bonne pratique de santé", assure la spécialiste. Diminution du risque de cancer de la prostate, facilité pour s'endormir, réduction de la pression artérielle, une étude australienne avait ainsi listé tous les bienfaits du plaisir solitaire pour la santé. "C'est l'école de la sexualité", renchérit Elisa Brune, qui voit la masturbation comme un "laboratoire personnelle dont chacun peut faire ce qu'il peut".