Paris : la mairie dévoile un plan de lutte contre l'exclusion

  • A
  • A
Paris : la mairie dévoile un plan de lutte contre l'exclusion
@ JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

INFO E1 - Un plan de lutte contre la grande exclusion, dévoilé mercredi, va venir en aide aux familles à la rue.  

Deux semaines après le cri d'alarme de la fondation Abbé Pierre sur le mal logement en France, la mairie de Paris lance mercredi un plan de lutte contre la grande exclusion. Parmi les 106 mesures signées avec les associations qui viennent en aide aux personnes à la rue, Europe 1 vous en dévoile plusieurs qui concernent les familles sans logis. Selon les chiffres de la mairie de Paris, 10.000 familles sont hébergées en Île-de-France, dont 2.200 à Paris, dans des conditions jugées insatisfaisantes. 

>> LIRE AUSSI - La France compte 30.000 enfants SDF

Un nouveau centre d'hébergement pour parents en enfants. Les familles n'osent souvent pas se rendre dans les centres d'hébergement d'urgence où elles sont séparées. Certains sont en effet réservées aux hommes et d'autres aux femmes et aux enfants. À Paris, seul un centre d'accueil leur permet de rester unis. Le plan de lutte contre la précarité prévoit d'en ouvrir un deuxième, au plus tard en 2016. Il y sera proposé une prise en charge particulière des femmes enceintes et des bébés. 

Suivi médical et scolarité. Les familles souffrant d'exclusion craignent souvent que leurs enfants leur soient retirés pour être confiés à des familles d'accueil. Mais pour la mairie de Paris, de tels placements doivent être de dernier recours. Elle prévoit donc la création d'une équipe mobile de l'aide sociale à l'enfance qui interviendra directement auprès des familles pour agir au cas par cas. L'objectif est de mettre en place un suivi médical des enfants et de leur assurer une scolarité.

Des contrats d'insertion pour les Roms. La mairie de Paris va enfin débloquer une enveloppe de 350.000 euros pour les 7.000 personnes vivant dans les campements roms autour de la capitale. Pour l'instant, 25 personnes ont pour charge d'identifier leurs besoins afin de leur proposer des contrats d'insertion. 

>> LIRE AUSSI - APL, HLM : pourquoi la politique du logement est en panne ?