La justice rejette la demande d'ouverture de la mosquée de Fréjus

  • A
  • A
La justice rejette la demande d'ouverture de la mosquée de Fréjus
@ JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP
Partagez sur :

Le tribunal administratif de Toulon a rejeté jeudi la demande d'ouverture de la mosquée de Fréjus, que le maire FN David Rachline refuse aux fidèles.

Le tribunal administratif de Toulon a rejeté jeudi la requête des fidèles de la mosquée de Fréjus qui demandaient l'autorisation d'ouvrir leur nouveau bâtiment, a indiqué l'un des membres de l'association El Fath, qui gère la mosquée. Cette association avait saisi mercredi le tribunal pour que le juge enjoigne au préfet du Var de se substituer au maire (FN) David Rachline et lui délivre, l'autorisation d'ouverture de la mosquée que lui refuse le maire

Une autre procédure au pénal. Dans son ordonnance, le tribunal administratif motive notamment sa décision par le fait que le préfet n'est pas autorisé à se substituer au maire dès lors que ce dernier refuse de délivrer l'autorisation même d'ouverture au public d'un édifice. Parallèlement, la nouvelle mosquée de Fréjus fait également l'objet d'une procédure sur le plan pénal. Le 24 novembre, au cours d'une audience devant le tribunal correctionnel de Draguignan, le procureur de la République a requis la démolition du bâtiment au motif que l'association gestionnaire n'était pas, au moment de la construction de l'édifice, propriétaire du terrain. Le jugement du tribunal doit être rendu le 26 février à 13h30.