La grippe A recule… sauf en France

  • A
  • A
La grippe A recule… sauf en France
Partagez sur :

L’OMS annonce que l’épidémie est sur le déclin, sauf en France où elle continue à progresser. Roselyne Bachelot conteste

"A l'exception de la France où l'activité grippale continue de progresser, l'activité grippale a atteint ou dépassé son pic dans la plupart des pays d'Europe occidentale“, a annoncé vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Le virus H1N1 serait donc sur le déclin et va bientôt atteindre son pic en France.

La France n’en a donc pas encore fini avec le virus H1N1, comme le précise le communiqué de l’OMS, mais la pandémie a néanmoins "un impact modéré sur le système de santé en France". Les infrastructures de santé françaises semblent s’adapter à l’évolution de la grippe A.

Roselyne Bahcelot, ministre de la Santé, estime que ces chiffres ne sont pas "tout à fait exacts" :



Pour François Proisy, directeur du cabinet du préfet de la région Paca et monsieur grippe A des Bouches-du-Rhône, si retard il y a, il est dû au scepticisme hypermédiatisé qui a d’abord entouré la campagne de vaccination en France :



C’est sur le Vieux Continent que la pandémie progresse le plus, bien que le continent américain ait enregistré plus de décès. L’Europe occidentale et du Nord commencent à observer une baisse des contaminations, tandis que le virus progresse encore en Europe centrale et dans les Balkans.

L'Institut de veille sanitaire a annoncé vendredi que la la grippe A est responsable de 139 décès en France depuis le début de l'épidémie. L’institut a enregistré sept nouveaux décès depuis le 9 décembre.

Selon le ministère de la Santé près de quatre millions de personnes ont été infectées depuis début août et 2,5 millions se sont fait vacciner. Dans le cadre de sa lutte contre la pandémie, la France vient également d’annoncer qu’elle étendait la vaccination aux expatriés. La mesure devrait concerner près de 2,5 millions de personnes.

A ce jour, la pandémie est responsable de plus de 9.596 décès depuis son apparition en mars 2009. La semaine dernière, l’OMS a enregistré 828 morts supplémentaires. L’organisation internationale se félicite néanmoins de l’évolution de la pandémie, en baisse aux Etats-Unis pour la cinquième semaine consécutive.