La grippe A progresse plus vite en France

  • A
  • A
La grippe A progresse plus vite en France
Partagez sur :

L’institut national de veille sanitaire (InVS) estime à 4.500 le nombre de cas pour la semaine du 17 au 23 août.

La grippe A-H1N1 continue sa progression en France métropolitaine. Il semble même que le rythme de progression de la maladie ait gagné en intensité. Dans son bulletin daté du 25 août, l’institut national de veille sanitaire (InVS) indique que le nombre de cas estimés de la maladie en France métropolitaine est monté à environ 4.500 la semaine dernière, contre 3000 la semaine précédente.

Selon l’InVS, 28.000 personnes ont consulté pour des symptômes grippaux dans la semaine du 17 au 23 août, ce qui porte l’incidence des consultations pour grippe clinique à 45 cas pour 100.000 habitants. Un nombre important, mais qui reste toutefois en dessous du seuil épidémique, fixé à 74 cas pour 10.000 habitants.

Par ailleurs, le nombre d'épisodes de cas groupés est en forte augmentation, avec 29 nouveaux épisodes, notamment dans des foyers familiaux et des centres d'hébergement, contre 13 la semaine précédente. Le nombre des hospitalisations a de son côté légèrement augmenté, passant de 9 la semaine précédente à 14. Depuis que l'hospitalisation n'est plus systématique, la moyenne d'âge des patients hospitalisés est de 25 ans, celle des cas graves est de 43 ans. On ne retrouve pas de terrain particulier pour 39% des patients hospitalisés.

Outre-mer, "l’épidémie continue d’augmenter en Martinique, alors qu’elle diminue en Guadeloupe. Sur l’île de la Réunion, l’activité grippale en médecine libérale poursuit son augmentation", écrit l’InVS. L’épidémie progresse fortement dans l’ensemble des territoires français de l’océan Pacifique (Nouvelle-Calédonie, Polynésie Française et Wallis et Futuna) actuellement en hiver austral, saison propice à la diffusion des virus grippaux."

> Le plan de vaccination devra être prêt fin septembre