La grippe A plus dangereuse que la grippe saisonnière

  • A
  • A
La grippe A plus dangereuse que la grippe saisonnière
Partagez sur :

Selon une récente étude, la mortalité directe causée par la grippe pandémique A H1N1 serait cent fois plus fréquente que dans le cas de la grippe saisonnière.

La grippe A H1N1 causerait davantage de décès dus à des problèmes respiratoires aigus d'origine virale que la grippe saisonnière, selon l'épidémiologiste Antoine Flahault qui a publié de premières données sur la virulence du virus.

Il faut distinguer "trois causes de la mort" par grippe, la mortalité directe due au virus lui-même, la mortalité due à des surinfections bactériennes que les antibiotiques peuvent maintenant combattre, et la mortalité chez des patients âgés ou souffrant de maladies chroniques.

"Exceptionnelle" dans le cas de la grippe saisonnière, la mortalité directe, due à un syndrome de détresse respiratoire aiguë causé par le virus lui-même, serait cent fois plus fréquente dans le cas de la grippe pandémique A H1N1, a calculé le professeur Antoine Flahault, directeur de l'Ecole des hautes études en santé publique.

Ce taux de mortalité directe 100 fois plus élevé (1 sur 10.000 au lieu de 1 sur 1 million) que pour la grippe saisonnière, est une indication de la virulence du virus, précise le Professeur Flahault. Pour autant, il ne faut pas "qu'on cède trop à la panique", car il s'agit que de "quelques cas par million" dans le cas de la grippe saisonnière et cela reste "de très rares cas" pour la grippe H1N1, ajoute-t-il.

De plus, il s'agit de "premières estimations à affiner", dont les résultats restent "contestables" car l'étude a été faite sur de "petits effectifs sur une population insulaire (la Nouvelle Calédonie et l'île Maurice) de surcroît", reconnaît le Pr Flahault, pressé par le "terrible besoin de données" sur la nouvelle grippe.

Si le Tamiflu est efficace sur la durée des symptômes et sur la charge virale, "il n'a pas montré son efficacité contre les complications", souligne le Pr Flahault, interrogé sur le rôle du médicament. Le vaccin lui pourrait protéger de la grippe et donc de ses complications, a-t-il dit en substance.

> DOSSIER SPECIAL - La France en alerte face à la grippe A

> Landes : une quinquagénaire victime de la grippe A