La France toujours championne d'Europe des naissances

  • A
  • A
La France toujours championne d'Europe des naissances
Partagez sur :

828.400 bébés sont nés en France en 2008. Le taux de fécondité s'approche du seuil de renouvellement naturel des générations.

Comme l'Irlande, la France confirme sa place de championne d'Europe des naissances avec un niveau quasi égal à 2006, le plus haut jamais observé depuis 1981. En 2008, 796.000 enfants sont nés en France métropolitaine et 32.400 dans les départements d'Outre-mer, soit un total de 828.400, en augmentation de 1,2% par rapport à 2007. Les chiffres ont été publiés lundi par l'Institut national de la statistique qui a confirmé, à quelques milliers près, ceux qu'il avait dévoilés en janvier (834.000 naissances).

En janvier, le taux de fécondité était estimé à 2,02 enfants par femme, ce qui rapproche la France du seuil de renouvellement naturel des générations fixé à 2,07. La moyenne européenne se situe à environ 1,5 enfant par femme. Plusieurs pays sont en-dessous comme l'Allemagne, l'Espagne, le Portugal, la Pologne.

Nadine Morano s'est félicitée lundi dans un communiqué des "excellents résultats" de la natalité, estimant qu'il s'agissait du "résultat d'une politique familiale volontariste et ambitieuse". "C'est un message encourageant que nous adressent les Français qui prouvent ainsi leur capacité à se projeter positivement dans l'avenir, malgré un contexte de crise", selon la secrétaire d'Etat à la Famille.

La progression du nombre de naissances hors mariage s'est poursuivie en 2008. Devenues majoritaires en 2006, elles représentent 52% des naissances en 2008, soit 10% de plus qu'il y a dix ans. La part des enfants nés de deux parents étrangers, qui s'est élevée à 6,9% en 2008, a peu évolué en dix ans, par rapport à 1998 (6,6%). La part des enfants nés de couples mixtes est elle passée de 8% à 12,7%.