La France prête à lancer l'opération "un mois sans tabac"

  • A
  • A
La France prête à lancer l'opération "un mois sans tabac"
L'opération "un mois sans tabac" devrait avoir lieu au mois de novembre.@ DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :

L'opération devrait être officialisée mercredi par Marisol Touraine. Elle aura lieu au mois de novembre prochain et doit encourager les fumeurs à arrêter.

Alors que la France reste l'un des pays d'Europe où l'on fume le plus, la lutte contre le tabagisme va de nouveau s'intensifier. Mercredi matin, la ministre de la Santé, Marisol Tourraine, devrait annoncer officiellement le lancement de plusieurs campagnes de communication contre le tabagisme et notamment le lancement en France de l'opération "un mois sans tabac". Elle est prévue au mois de novembre.

Une opération annuelle en novembre. Ce doit être une sorte de Téléthon contre le tabagisme. Au lieu de faire des promesses de dons, à partir du 1er novembre, tous les fumeurs qui le souhaitent vont essayer d'arrêter le tabac pendant au moins un mois. Durant le mois, ils seront aidés par des campagnes à la radio, à la télévision, mais également par des encouragements croisés sur les réseaux sociaux. Créée en Grande-Bretagne, l'opération y a déjà beaucoup de succès. Durant le mois d'octobre (la période choisie dans le pays), des comédiens britanniques et même des joueurs de foot jouent le jeu, avec des messages d'encouragement pour les participants.

De bons résultats. L'an dernier, en Grande-Bretagne, plus de 200.000 fumeurs ont tenté l'expérience. Même s'il reste difficile de savoir combien de personnes ont définitivement arrêté de fumer, dès la première année de l'opération, le tabagisme a chuté de 1% dans le pays. Par ailleurs, stopper le tabac ne serait-ce qu'un mois, permet de multiplier par cinq ses chances d'arrêter pour de bon. 

Le succès des défis collectifs. L'expérience montre que ces grands défis collectifs peuvent fonctionner. Les anglo-saxons l'ont en effet prouvé avec d'autres problèmes de santé publique que le tabac. En Nouvelle-Zélande par exemple, le "Junk free June", le mois de juin sans malbouffe, fait de nombreux adeptes. En Grande-Bretagne, le mois de janvier est également un mois "sans alcool". L'an dernier, il avait été suivi par plus de 2 millions de Britanniques.