La France ne crée presque plus de réserves naturelles

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les associations de défenseurs de la biodiversité s'inquiètent des faibles moyens consacrés à la création de nouvelles réserves naturelles.

Nicolas Hulot l'assure : la question de la protection de la biodiversité est une priorité. Le ministre de la Transition écologique et solidaire doit participer vendredi en Charente-Maritime au 37e Congrès des réserves naturelles de France. Et il y a beaucoup à en dire. Car si la protection française des espaces naturels a pris son envol au début des années 1960 - avec la création progressive de parcs nationaux (au nombre de dix) et de parcs régionaux (48) - plusieurs associations alertent aujourd'hui sur l'importance de créer de nouvelles réserves naturelles pour lutter contre la disparition de la biodiversité, des espèces végétales et animales.

500 réserves escomptées d'ici 2030. Mais alors que la transition énergétique est au cœur des débats, comme la question environnementale, les moyens consacrés aux réserves naturelles sont de plus en plus faibles. Il existe aujourd'hui 350 réserves naturelles en France. Plusieurs défenseurs de la biodiversité en voudraient 500 d'ici 2030. Mais depuis quelques années, on ne crée presque plus de réserves naturelles. Parfois, seule une voit le jour en une année. "On n'est même pas capables de créer 1.000 hectares de zones protégées par an", regrette Michel Métais, le président des Réserves naturelles de France.

De très nombreux sites potentiels. Pourtant, selon les associations, même si 65.000 hectares de nature disparaissent chaque année avec l'urbanisation, il reste beaucoup d'espace disponible. "Nous estimons qu'il y a au moins 1.000 sites potentiels en France : des forêts, des landes, des littoraux. Il y a des espèces rarissimes dans ces lieux", souligne au micro d'Europe 1 le spécialiste. Sans ces réserves naturelles, certaines espèces naturelles auraient déjà disparu, assure-t-il.

Michel Métais, comme l'ensemble des acteurs de la biodiversité, espère que Nicolas Hulot fera des annonces sur ce sujet dans le plan biodiversité, qu'il doit présenter en mai.