La flûte à bec au collège, c'est (vraiment) fini

  • A
  • A
La flûte à bec au collège, c'est (vraiment) fini
@ MaxPPP
Partagez sur :

REQUIEM - Pour la première fois, Familles de France ne l’inclut plus dans son "panier type" des fournitures scolaires.

La flûte à bec a été rayée des programmes en 2008. Et pour la première fois, la traditionnelle enquête de Familles de France sur le coût des fournitures scolaires ne l’inclut même plus dans son "panier type" de l’élève. Signe de sa disparition effective dans les salles de classe. Bonne nouvelle ?

"Un repoussoir à la musique". "Quand il y a 30 élèves dans une seule classe, seuls quelques-uns jouent juste. C'est une sorte de souffrance pour les élèves", estime pour sa part Michel Richard, proviseur d'un collège de Versailles, au micro d'Europe 1. "D'autant que les élèves s'entraînent dans les couloirs. Ce n'est pas agréable à entendre. C'était plus un repoussoir pour les élèves qu'un enseignement susceptible de les intéresser à la musique", poursuit-il.

"Le chant est utile à tous". En outre, de l'avis de nombreux professeurs, apprendre le solfège à une classe entière est loin d'être chose aisée. À la place, des cours de chant sont mis en place, beaucoup plus populaires, notamment en raison des émissions de télé et du film Les choristes. Dans les collèges, on chante donc de plus en plus du Charles Trenet, ou des tubes des années 70.

"Apprendre à utiliser sa voix est bénéfique dans tous les domaines de la vie", défend ainsi Rachel Roguin dans Le Figaro. Et de conclure : "ne pas avoir la voix qui tremble quand on s'exprime en public ou lors d'un entretien d'embauche, ce sont des compétences utiles à tous". Reste que les élèves n'apprennent plus aucun instrument de musique durant leur scolarité. Et qu'un cours de chant à 30 ne sera pas nécessairement plus harmonique qu'un cours de flûte…