La famille Hallyday lance une procédure judiciaire

  • A
  • A
La famille Hallyday lance une procédure judiciaire
Partagez sur :

Le producteur de Johnny Hallyday, Jean-Claude Camus, annonce le lancement d’une procédure judiciaire concernant l’opération que la star a subie à Paris.

"Il y a un référé qui part de Paris", c’est ainsi que Jean-Claude Camus, producteur de Johnny Hallyday, a annoncé jeudi que la famille du chanteur lançait une procédure judiciaire concernant son opération d’une hernie discale, à Paris. Cet acte chirurgical avait été réalisé à la clinique du parc Monceau, le 26 novembre dernier, par le neurochirurgien Stéphane Delajoux, mis en cause ces derniers jours pas l’entourage du chanteur.

Le Tribunal de Grande Instance de Paris a indiqué qu'il examinera lundi à 11h en référé cette demande de "référé-expertise", afin de déterminer d'éventuelles responsabilités médicales dans l'état de santé de Johnny Hallyday. L'audience pourrait avoir lieu à huis clos, la famille estimant que la publicité des débats, dans une telle affaire, "risquerait de constituer une atteinte à l'intimité de la vie privée et au secret médical".

L'épouse de Johnny Hallyday, Laeticia, estime dans cette assignation que "l'intervention chirurgicale effectuée par le Dr Delajoux (...) pourrait n'avoir pas été réalisée selon les meilleures règles de l'art médical et chirurgical". Elle demande au juge des référés "la désignation d'un collège d'experts représentant les spécialités suivantes : un neurochirurgien et un infectiologue (...)".

Par ailleurs, les proches du chanteur souhaitent que soient évalués les "pertes de gains professionnels" éventuelles de Johnny, les "souffrances endurées", son "préjudice esthétique", le délai de "consolidation" ou encore d'éventuelles "répercussions" sur son travail.

Le Docteur Delajoux a accueilli cette nouvelle "avec beaucoup de sérénité", ont indiqué ses avocats jeudi. "C'est quelque chose de tout à fait souhaitable qu'il y ait une expertise. M. Delajoux est désireux que la vérité soit faite parce qu'il est certain que sa responsabilité n'est pas engagée (...) Il fallait commencer par là. Accabler le Docteur Delajoux alors que l'expertise n'a pas eu lieu était inepte", ont-ils ajouté.

Agé de 66 ans, Johnny Hallyday a été hospitalisé le 7 décembre dernier à l’hôpital Cedars-Sinaï de Los Angeles pour une infection consécutive à l’opération d’une hernie discale, à Paris. Mercredi, le président du directoire de la société Jean-Claude Camus Production, Dinh Thien Ngo, a indiqué qu’ "il [était] fort probable que Johnny soit victime d’une maladie nosocomiale contractée à Paris". Le docteur Yves Catonné, médecin expert qui a examiné le chanteur à son réveil, a refusé de s’exprimer sur les accusations lancées à l’encontre du docteur Delajoux, considérant qu’une enquête était nécessaire.

Sorti lundi d’un coma artificiel de trois jours, Johnny Hallyday est "tiré d’affaire", selon le docteur Catonné. Il devrait encore rester trois semaines à l’hôpital, a annoncé Jean-Claude Camus jeudi.

> Encore trois semaines d'hôpital pour Johnny

> Johnny a été "victime d'une maladie nosocomiale"

> Camus : l'opération de Johnny a été "un massacre"

> La version du médecin de Johnny