La famille de Coralie Moussu veut connaître la vérité

  • A
  • A
La famille de Coralie Moussu veut connaître la vérité
Partagez sur :

Cette jeune femme a disparu le 6 novembre. Son frère, qui est en grève de la faim, met en cause le travail des gendarmes.

Le 6 novembre, vers 9 heures, Coralie Moussu a déposé sa fille, Lou, chez sa mère, dans le Gard. Elle devait venir la reprendre deux heures plus tard tout au plus, le temps pour elle de réviser avant un concours administratif. Depuis, sa famille est sans nouvelles de cette jeune femme de 32 ans. Et elle pointe du doigt désormais le travail de la gendarmerie.

"La gendarmerie est partie trop sur la thèse du suicide d’entrée. Et on a un peu eu des œillères (…) Ce n’est pas possible de ne pas retrouver une voiture, un corps, quelque chose", a estimé mercredi sur Europe 1 Nicolas Moussu, le frère de Coralie :


Pour faire entendre sa voix, Nicolas Moussu a décidé de débuter une grève de la faim. Il occupe désormais le hall d'entrée de la mairie de Vénéjean, un petit village à 40 kilomètres de Nîmes. Le maire de cette commune, Bernard Ughetto, estime lui "que les gendarmes ont vraiment fait le travail qu’il devait faire". "Une enquête reste confidentielle mais je pense que tout a été fait", a-t-il assuré sur Europe 1.

Coralie Moussu est partie de chez elle sans son téléphone, ses papiers et sa carte bancaire. Elle serait également sortie en pantoufles. Sa voiture, une Nissan Micra noire, n’a pas pu être localisée. Une enquête de voisinage a été lancée et les eaux du Rhône ont été sondées. Sans résultat. Les proches de Coralie Moussu continuent d’espérer qu’elle reviendra pour les fêtes de fin d’année.