La "disparition" du ministère de la Santé inquiète

  • A
  • A
La "disparition" du ministère de la Santé inquiète
Marisol Touraine n'est désormais plus que ministre des Affaires sociales, mais elle continue pourtant à s'occuper de la Santé.@ MAXPPP
Partagez sur :

AIE - Si Marisol Touraine reste en charge du portefeuille, la disparition du terme Santé dans son titre est perçu comme un mauvais symbole.

L’INFO. Le ministère de la Santé n’a pas disparu, mais pour certains, c’est comme si. Jusqu’à hier Marisol Touraine était la ministre des Affaires sociales et de la Santé. Aujourd’hui, son titre ne comprend plus que le premier terme. Un signal mal perçu par la profession.

Une première depuis 2002. Cette situation est inédite depuis 2002: Bernard Kouchner était ministre délégué à la Santé dans le gouvernement Jospin. Son ministère de tutelle était celui de l'Emploi et de la Solidarité.

Dans un communiqué, le Conseil de l'Ordre des médecins a estimé que "l'objectif d'amélioration de la qualité du système de soins ne peut se réaliser sans l'existence d'un ministère de la Santé de plein exercice", espérant "une réparation de cet ‘oubli’".

Sur les réseaux sociaux, la gronde s’est aussi faite sentir. "La santé priorité selon le Président de la République, n'a même pas le droit à un ministère de la Santé", a ainsi tweeté Mickael Benzaqui, le porte-parole de l'ISNI, principal syndicat d'internes.



De son côté, la FMF (Fédération des médecins de France) a constaté "que la Santé disparaît de l'énoncé des ministères". "Le maintien de Marisol Touraine tient sans doute plus à la solidarité gouvernementale dont elle a fait preuve plutôt qu'à son bilan où l'immobilisme était en marche et le dogmatisme constamment présent", souligne la FMF dans un communiqué.

Un objectif prioritaire. Dans l’entourage de la ministre, on précise pourtant que malgré la disparition du terme dans l’intitulé, la santé “est bien dans le périmètre” du ministère qui “reste inchangé”. Malgré le fait que François Hollande a fait de la Sécurité sociale et de la santé en particulier l'un des piliers de son pacte de solidarité, il n’a néanmoins pas encore été précisé si la Santé ferait l’objet de la nomination d’un secrétaire d’Etat.

Les professionnels du milieu peuvent néanmoins se rassurer. Selon une journaliste du Parisien, Aquilino Morelle ferait partie de la liste des secrétaires d’Etat potentiels et pourrait être nommé à la Santé.



L’actuel conseiller de François Hollande est en effet un spécialiste de la question. En 2011, il avait co-rédigé le rapport que l’inspection générale des affaires sociales (IGAS) avait conduit sur l’affaire du Mediator.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

MIAM MIAM - Remaniement :  qui manage qui ?

INTERVIEW E1 - Royal n'est "pas du tout dans un esprit de revanche"

ZOOM - Le Commerce extérieur, premier cafouillage du gouvernement

ACTU - Valls et Hollande ont joué aux chaises musicales