La Cour de Cassation assure que tous les radars sont fiables

  • A
  • A
La Cour de Cassation assure que tous les radars sont fiables
Partagez sur :

La Cour de Cassation estime qu’il est impossible de prouver que des radars ont été mal placés au bord des routes et ont pu donner des relevés faussés. Un arrêt qui coupe l’herbe sous le pied des automobilistes qui mettaient justement en avant cet argument pour contester des PV devant la justice.

Des radars qui "flashent" mal : l’information avait été révélée, rapport interne des forces de l’ordre à l’appui, par le magazine Auto Plus en octobre 2007. Prenant le contre-pied, la Cour de Cassation a elle estimé qu’il était impossible de prouver que des radars avaient été mal placés au bord des routes et qu’ils avaient pu déboucher sur des relevés faussés.

Or c’est l’argument qu’ont utilisé de nombreux automobilistes pour contester devant la justice leurs procès verbaux de contravention pour des excès de vitesse. S’engouffrant dans la brèche créée par Auto Plus, ils ont eux aussi fait valoir que les policiers et les gendarmes ne plaçaient pas toujours les radars mobiles à 25 degrés par rapport à l'axe de la route et que cela pouvait fausser la vitesse mesurée.

Avec la nouvelle jurisprudence de la Cour de Cassation, ce type de recours semble donc désormais voué à l’échec. "Ca veut dire que le radar a toujours raison et la réalité est bien différente", continue à assurer Rémy Jeaussaume, le président de la commission juridique à l'association "40 millions d'automobilistes".