La vente de tabac repart à la hausse en 2015

  • A
  • A
La vente de tabac repart à la hausse en 2015
@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

TABAGISME - Les chiffres des ventes de tabac sont en hausse sur les trois premiers trimestres de 2015 malgré une baisse en septembre.

INFO EUROPE 1

On n'avait plus connu de hausse de la vente du tabac en France depuis trois ans. Et pourtant, en 2015, la donne risque bien de changer. Selon les chiffres de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), le tabagisme est en hausse de 1,4% sur les trois premiers trimestres de l'année. 

Une baisse en septembre mais une hausse globale. En 2013, la vente de tabac avait reculé de 6,2%. L'année suivante, en 2014, une nouvelle baisse de 5% avait été enregistré. En 2015, il est encore trop tôt pour se prononcer mais le tabagisme est reparti à la hausse sur les trois premiers trimestres de l'année (+ 1,4%). Et pourtant, une baisse de 3,8% a été enregistrée en septembre. 

Pourquoi une telle hausse ? Là aussi, il est encore trop tôt pour être catégorique mais certaines hypothèses sont déjà avancées. D'abord, les Français qui habitent près des frontières ont peut-être moins acheté de cigarettes à l'étranger. Et pour cause, la différence de prix est plus autant intéressante qu'avant. En France, le prix du paquet n'a plus augmenté depuis janvier 2014 alors qu'en Belgique, plusieurs hausses ont été appliquées ces derniers mois. 

La cigarette électronique passée de mode ? D'autres spécialistes du tabac estiment que la hausse du tabac pourrait aussi s'expliquer par l'essoufflement de la cigarette électronique. Après avoir essayé, certains fumeurs reviendraient au tabac traditionnel. 

La France parmi les (très) mauvais élèves européens. Enfin, la situation française au sein de l'Europe n'est pas des plus réjouissantes. Avec 13 millions de fumeurs (soit 32% de la population), la France est le 4e plus gros consommateur de tabac en Europe derrière la Grèce, la Bulgarie et la Croatie. A titre de comparaison, la France se situe bien au-dessus de la moyenne dans l'Union européenne (26%).