"La Belgique va vivre le même état post-traumatique que la France"

  • A
  • A
Partagez sur :

Sur Europe 1, le docteur en neurosciences Patrick Lemoine a expliqué les conséquences des traumatismes sur le sommeil.

INTERVIEW

Après l'horreur, la reconstruction. Mardi, un double attentat frappait Bruxelles, tuant au moins 30 personnes et faisant plus de 200 blessés. Dans Il n'y en a pas deux comme elle mercredi, le docteur en neurosciences Patrick Lemoine a expliqué les conséquences de ce traumatisme sur le sommeil.

Le cauchemar comme sauveur. "La Belgique va vivre le même état post-traumatique que la France", a expliqué Patrick Lemoine sur Europe 1. Même les personnes qui n'ont pas été directement touchées par les attaques peuvent rencontrer des difficultés à trouver le sommeil. "Heureusement, la nature est bien faite car elle a inventé un truc qui est le cauchemar", indique le psychiatre. "C'est une façon de rejouer le scénario de la catastrophe et du traumatisme, de le digérer petit à petit". Malheureusement, pour les personnes qui ont vécu directement le traumatisme, "cela ne suffit pas", a déploré le docteur en neurosciences.

Les bienfaits de l'EMDR ou de l'hypnose. Pour autant, Patrick Lemoine déconseille les somnifères : "C'est une escroquerie intellectuelle. Cela apporte une anesthésie légère, qui n'est pas du sommeil et qui n'a pas les bénéfices du sommeil sur le plan immunitaire et du nettoyage du cerveau". Patrick Lemoine a indiqué qu'il faut plutôt recourir à des techniques comme l'EMDR (Mouvements oculaires de désensibilisation et de reprogrammation), une gymnastique oculaire qui permet d'agir sur les neurones et le cerveau, ou encore l'hypnothérapie.