L’université de Caen évacuée par la police

  • A
  • A
L’université de Caen évacuée par la police
Partagez sur :

La police a fait évacuer vendredi matin des jeunes qui interdisaient depuis deux semaines l'accès à des bâtiments de l'université de Caen. François Fillon avait promis en milieu de semaine de "rétablir l'ordre" sur les campus "chaque fois qu'un président d'université (le) demandera".

Pour la première fois depuis le début du mouvement dans les universités, il y a 14 semaines, la police est intervenue pour débloquer une faculté. L’intervention a eu lieu vendredi matin à Caen alors que des jeunes interdisaient depuis deux semaines l'accès à des bâtiments de l'université. 21 personnes ont été interpellées puis libérées dans la journée. Parmi elles, se trouvait "un tiers environ d'étudiants", selon la police.

"Tout s'est déroulé dans le plus grand calme, il n'y a eu aucune violence, les personnes n'ont opposé aucune forme de résistance ni physique, ni verbale", a assuré de son côté la présidente de l'établissement, Josette Travert. Cette dernière a démenti avoir fait appel elle-même aux forces de l’ordre. "J'ai appelé la police ce matin à cause d'une intrusion des occupants dans un laboratoire" du bâtiment de sciences, qui "représentait un danger", a assuré Josette Travert.

Cette intervention de la police intervient en tout cas deux jours après une déclaration de François Fillon dans laquelle il s'engageait à "rétablir l'ordre" sur les campus "chaque fois qu'un président d'université (le) demandera".

Le mouvement universitaire perturbe encore au moins une vingtaine d'établissements en France. Dans une dizaine d'universités, la tenue des examens reste incertaine.