L’Ile-de-France teste le PV électronique

  • A
  • A
L’Ile-de-France teste le PV électronique
Partagez sur :

Le traitement des contraventions jusqu’à présent manuel va être remplacé progressivement par un dispositif automatisé.

Fini le papillon glissé derrière les essuie-glaces. L’Etat teste depuis mardi en Ile-de-France le PV électronique. Désormais, l’agent saisit les données de l'infraction avec un stylo électronique et laisse un avis d'information indiquant au conducteur le ou les motifs sera apposé sur le pare-brise. Le contrevenant recevra son PV par la Poste.

Objectifs de ce dispositif : augmenter le taux de recouvrements des contraventions et gagner en rapidité. Il "fallait avant 10 minutes de traitement par infraction", maintenant il faudra "deux à trois minutes pour télétransmettre les données", a souligné le préfet Jean-Jacques Debacq. Par ailleurs, grâce à ce système, 80% des amendes seront payées dans le mois contre 50% aujourd’hui.

L'expérimentation du PV électronique sera étendue à une trentaine de sites à Paris, en région parisienne et dans le Nord avant le 18 décembre. Un "point" sera fait au printemps afin de voir "ce qui fonctionne et ce que l'on peut améliorer", a précisé Jean-Jacques Debacq.