L’espérance de vie des Françaises recule

  • A
  • A
L’espérance de vie des Françaises recule
Partagez sur :

Elles ont perdu un mois, mais leur espérance reste à 84 ans et celle des hommes a légèrement augmenté.

En 2008, 532 100 personnes sont décédées en France métropolitaine et 10 400 dans les départements d'outre-mer. Le nombre de décès progresse ainsi de 2,1 % par rapport à l'année précédente selon les chiffres publiés par l'Insee. Il faut remonter à 2003, année de la canicule, pour enregistrer un nombre de décès aussi important (562 467). Selon ces chiffres, la mortalité a augmenté davantage chez les femmes (+3%) que chez les hommes (+1,4%).

Les femmes ont perdu un mois d’espérance de vie, d’après l’Insee. "S’il est encore trop tôt pour pouvoir tirer des conclusions fines de ces chiffres, on constate néanmoins ces dernières années une augmentation considérable du nombre de cancer du poumon chez les femmes (+40 % entre 2000 et 2007) ", précise Éric Jougla, directeur du centre épidémiologique sur les causes médicales de décès, dans La Croix. "Et ce, alors que dans le même temps, le nombre d’hommes victimes de ce type de cancer diminue."

"Le mode de vie des femmes se rapproche de celui des hommes ce qui implique notamment la tabagie", explique Hervé Le Bras, directeur d'études à l'EHESS et à l'INED. "La situation n’est pas dramatique", tient-il toutefois à nuancer.


Les Françaises ont la troisième plus haute espérance de vie au monde. Elle est de 84 ans alors que celle des Français est de 77 ans. Ils sont encore dans une phase de rattrapage alors que les femmes ont peut-être atteint un plafond.