L’égalité entre discothèques rétablie

  • A
  • A
L’égalité entre discothèques rétablie
Partagez sur :

Un nouveau décret fixe la même heure de fermeture pour tous les établissements et instaure une période sans alcool.

7 heures du matin. Ce sera désormais le nouvel horizon, l’heure de fermeture pour toutes les discothèques de France. Jusqu’à maintenant les préfets étaient compétents sur cette question, provoquant des régimes spécifiques pour chaque département. Le nouveau décret, publié dimanche au Journal Officiel, instaure un régime de droit qui s’applique pour tout le territoire.

"C'est le bon sens et l'égalité républicaine qui l'emportent!", s'exclame Alexandre Habibi, président de Paris Nuit, un ensemble de discothèques. Pour Patrick Malvaes, président du Syndicat national des discothèques et lieux de loisirs, c’est "fin au système des dérogations de nuit trop souvent arbitraires et aux pressions de toutes natures qui pesaient sur les exploitants selon les interlocuteurs qui accordaient ou non ces dérogations".

Nouvelle piste pour lutter contre l’alcool au volant, le décret instaure aussi une heure et demie dite "blanche" : les discothèques ne pourront plus servir d’alcool aux clients une heure et demie avant la fermeture de l’établissement. "On va éviter l'endormissement au volant. Qui plus est, à 07h00 du matin, les clients pourront utiliser les transports en commun", avance Laurent Lutse, président de la Fédération nationale des cafés brasseries et du monde de la nuit à l'UMIH, le principal syndicat du secteur.

Mais pour Chantal Perrichon, présidente de la ligue contre la violence routière, cette décision est contre-productive :



Ce décret d’uniformisation était très attendu par les professionnels du secteur, non seulement pour mettre fin à la concurrence déloyale entre établissements, mais aussi pour redynamiser le monde de la nuit. "On était le seul pays où les discothèques fermaient tôt", affirme Didier Chenet, président du Syndicat national des hôtels, restaurants, cafés et traiteurs. La France va désormais pouvoir rivaliser à armes égales avec l’Angleterre, l’Allemagne, l’Espagne et la Belgique.