L’avocat de Treiber raconte son audition

  • A
  • A
L’avocat de Treiber raconte son audition
Partagez sur :

Maître Eric Dupont-Moretti revient pour Europe 1 sur les premières explications données par Jean-Pierre Treiber, lundi.

Jean-Pierre Treiber a été auditionné pendant plus de deux heures lundi par une juge d’instruction d’Auxerre. Son avocat, Maître Eric Dupont-Moretti, était à ses côtés dans le bureau de la juge. Pour la première fois depuis son arrestation, le 20 novembre, le meurtrier présumé de Géraldine Giraud et de Katia Lherbier a répondu aux questions de la magistrate sur sa rocambolesque évasion.

> L’évasion dans le carton

Treiber a réaffirmé lundi qu’il n’avait pas bénéficié de complicité pour s’évader de la maison d’arrêt d’Auxerre. "Il a expliqué qu’il s’était mis dans le carton avec les effets personnels qu’il avait préparés, des vêtements, des rasoirs qu’il avait cantinés, des épices, un briquet, du papier à lettre, des timbres, etc. Il a profité d’un moment d’inattention pour se glisser dans le carton qu’il a lui-même fabriqué".

"Il songeait à cette évasion depuis longtemps et puis c’est l’occasion qui a fait le larron. Il a expliqué d’ailleurs qu’il était dans une situation psychologique de grande détresse. Pour lui, c’était l’évasion ou le suicide".

> Treiber, un homme des bois ?

"Il a vécu longtemps dans les bois, il a expliqué au juge comment il a vécu, comment il s’est nourri, comment il a échappé à la surveillance des hélicoptères, etc".

> Les relations Treiber/Van Kempen

Jean-Pierre Treiber a maintenu lundi lors de son audition qu’il ne connaissait pas la tante de Géraldine Giraud, Marie-Christine Van Kempen. Le président de la Cour d'Assisses d'Auxerre a ordonné la semaine dernière un supplément d’information et de nouvelles investigations dans le dossier suite aux témoignages d'un co-détenu et d'une ancienne tenancière de bar.