L'avion Yemenia avait été exclu de France

  • A
  • A
L'avion Yemenia avait été exclu de France
Partagez sur :

Cet appareil et la compagnie aérienne du Yémen sont au centre de l’enquête qui débute sur le crash de l’A310 mardi matin au large des Comores.

L’enquête sur le crash de l’A310 mardi matin au large des Comores ne fait que débuter. Parti de Sanaa, la capitale du Yémen, l’appareil devait atterrir à 1 heure du matin, heure de Paris, sur l’aéroport de Moroni. Des témoins assurent que l'avion a disparu en direction du large après avoir vainement tenté un atterrissage. Pour quelles raisons ? Voici quelques éléments clés.

> La météo a été invoquée dès l’annonce de la disparition de l’appareil. "Les conditions météorologiques étaient mauvaises, avec des vents soufflant à une vitesse de 61 noeuds", a précisé un haut responsable de l'Aviation civile yéménite.

> L’avion est aussi dans la ligne de mire. L’A310 en question avait été "exclu" de France pour "irrégularités" il y a quelques années, a indiqué mardi le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau. Cet avion avait fabriqué en 1990 et avait approximativement 51.900 heures de vol. Les autorités yéménites assurent qu'il avait cependant été révisé il y a un mois. Il était exploité par Yemenia depuis octobre 1999 mais il n’appartenait pas directement à la compagnie aérienne. Il était en fait la propriété du loueur aéronautique ILFC, filiale d'AIG.

> La compagnie Yemenia est pointée du doigt. La compagnie n’était pas sur la liste noiremais un responsable de la Commission européenne a indiqué que l'Union européenne enquêtait sur Yemenia Airlines depuis 2007. Une association s'était créée pour dénoncer les conditions de vol vers les Comores.

Le président du Conseil comorien de France avait lui-même alerté les autorités françaises sur les dangers potentiels de la Yemenia. Ecoutez le témoignage de Saïd Mchangama au micro de Patrice Thomas :

> L'aéroport sur lequel devait atterrir l'avion de la Yemenia ne dispose pas d'un équipement technique aussi poussé que les aéroports européens. Il est situé par ailleurs à proximité immédiate d'une chaîne volcanique qui crée d'importantes turbulences.