L’Ariel Atom de Jocelyn Quivrin était un vrai bolide

  • A
  • A
L’Ariel Atom de Jocelyn Quivrin était un vrai bolide
Partagez sur :

Le roadster, au volant duquel l'acteur s'est tué dimanche soir près de Paris, est une voiture aux accélérations dignes d'une F1.

Jocelyn Quivrin conduisait un roadster Ariel Atomlorsqu’il a percuté une rampe de béton, à l'entrée du tunnel de Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine. "C'est en fait un moteur sur un châssis avec deux sièges baquet sans airbag" et sans pare-brise, résume Stéphan Pierantoni, gérant de Racing Formula dans le Var qui propose des stages de conduite sur ce roadster.

Côté performance, le roadster Ariel Atom n’est pas très éloigné de la Formule 1, plus puissant en tout cas qu'une Porsche ou une Ferrari. Il peut développer une puissance, selon les motorisations, de 245 CV à 300 CV pour un poids total de 500 kg et une vitesse maximum de 240 km/h. Ce véhicule peut passer de 0 à 100 km/h en 2,8 secondes.

Autre particularité : ce roadster n’a pas d'assistance au pilotage ou au freinage comme un véhicule courant. "Très sûre sur circuit, elle nécessite pour la conduite sur route un réglage très fin de ses suspensions mais ce n'est pas vraiment une voiture faite pour la route", conclut Stéphan Pierantoni. Il n'y aurait en France actuellement qu'une vingtaine de véhicules de ce type en circulation.

Regardez quelques images d’Ariel Atom proposées par Caranddriver.com. Le tournage a évidemment eu lieu sur un circuit :

Lundi, la police a lancé un appel à témoin pour tenter de déterminer les circonstances exactes de l’accident de la route qui a coûté la vie à Jocelyn Quivrin.

> La carrière de Jocelyn Quivrin en images

> Biographie : 30 films à 30 ans