Kusmi Tea retire préventivement tous ses lots de camomille du marché européen

  • A
  • A
Kusmi Tea retire préventivement tous ses lots de camomille du marché européen
Kusmi Tea a annoncé mercredi avoir retiré du marché ses boîtes de camomille "par mesure de précaution".@ AFP
Partagez sur :

Mercredi, la marque française de thé a retiré de la vente ses boîtes de camomille, qui contiendraient une substance potentiellement nocive à long terme.

La marque française de thé Kusmi Tea a annoncé mercredi avoir retiré "par mesure de précaution" du marché européen et de la vente sur Internet ses boîtes de camomille, qui contiendraient une forte concentration d'alcaloïdes pyrrolizidiniques, une substance potentiellement nocive à long terme.

Une substance cancérigène. "Kusmi Tea demande l'avis de l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (Efsa) et retire sa camomille du marché", a indiqué dans un communiqué Orientis, la holding qui abrite la marque Kusmi Tea. Cette décision fait suite à la publication mardi par la fondation de défense des consommateurs allemands Warentest de "pré-résultats de tests effectués sur un lot de camomille Kusmi Tea qui contiendrait une concentration importante d'alcaloïdes pyrrolizidiniques", explique Orientis. Sur son site Internet, la fondation allemande explique qu"une forte concentration de cette substance pourrait être cancérigène et endommager le foie humain". "Les alcaloïdes pyrrolizidiniques sont présents naturellement dans de nombreuses plantes sauvages", précise Warentest, qui indique que celles-ci sont souvent mélangées à la camomille lors de la récolte et ne font pas l'objet d'un tri lors de l'élaboration du produit.



380 fois la dose pour un adulte dans un sachet. "En l'état actuel des études, on sait que ces alcaloïdes peuvent être nocifs pour les rats, mais on ne connaît pas le seuil de consommation maximal qui pourrait être nocif pour les humains", a précisé Arnaud Fleury, directeur général de Kusmi Tea. "On a retiré (les lots) aujourd'hui (mercredi) pour des mesures de précaution, mais réglementairement parlant, il n'y a pas de sujet. La loi ne fixe pas de seuil", a-t-il souligné. Selon Warentest, un des sachets de thé testés contenait jusqu'à 161 microgrammes de cette substance, soit 380 fois la dose qu'un adulte peut ingérer quotidiennement sur le long terme sans risque, d'après le seuil de recommandation fixé par le BFR, l'institut fédéral allemand d'évaluation des risques. Le producteur français de thé suit quant à lui les recommandations de l'Efsa. "La camomille Kusmi Tea est bien en deçà du seuil maximal préconisé actuellement au niveau européen par l'Efsa", conclut le producteur de thé dans son communiqué.