"Jungle" de Calais : la préfecture demande la fermeture des "commerces illégaux"

  • A
  • A
"Jungle" de Calais : la préfecture demande la fermeture des "commerces illégaux"
De nombreux restaurants et épiceries se sont installés dans la jungle de Calais.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

La préfecture dénonce "l'absence de respect des règles d'hygiène et de sécurité du public".

Une audience en référé était en cours mercredi au tribunal administratif de Lille, saisi d'une demande de la préfecture du Pas-de-Calais de faire fermer plusieurs dizaines de "commerces illégaux" de la "jungle" de Calais.

"Remise en état des lieux". Selon l'association L'auberge des migrants, la préfecture demande "l'autorisation de fermer les 72 restaurants de la jungle, et la remise en état des lieux, c'est-à-dire leur destruction", au nom de "l'absence de respect des règles d'hygiène et de sécurité du public". Interrogée, la préfecture a confirmé cette requête qui concerne, a-t-elle dit, "63 lieux de vente à la sauvette". 

Décision vendredi. La procédure du référé, a-t-on indiqué à la préfecture, doit permettre "de mettre un terme à ces phénomènes et d'éviter toute réinstallation". Le tribunal rendra sa décision vendredi, a annoncé le magistrat qui présidait l'audience.