Joël Barre nommé à la tête de la Direction générale pour l'armement

  • A
  • A
Joël Barre nommé à la tête de la Direction générale pour l'armement
Joël Barre prend la tête de la Direction générale de l'armement. (Photo d'illustration)@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

Joël Barre devra faire des propositions à la ministre en vue d'améliorer la conduite des projets d'investissement pour les forces armées.

Joël Barre a été nommé délégué général pour l'armement par le président de la République sur proposition de la ministre des Armées, Florence Parly, en remplacement de Laurent Collet-Billon, qui a quitté ses fonctions fin juin. "Joël Barre (62 ans) dispose d'un parcours exceptionnel tant au sein de la Direction générale de l'armement (DGA) que dans l'industrie et au Cnes" (Centre national d'études spatiales), a indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué. "Il connaît et maîtrise parfaitement les enjeux auxquels la DGA sera confrontée. Florence Parly lui exprime sa totale confiance", a-t-il poursuivi.

Mission : répondre aux besoins de l'armée. Le nouveau DGA "sera chargé, avec le chef d'état-major des armées et le secrétaire général pour l'administration, de préparer la nouvelle loi de programmation militaire", a expliqué le ministère. "Il présentera dans les prochaines semaines à la ministre des propositions en vue d'améliorer la conduite des projets d'investissement afin qu'ils correspondent et s'adaptent mieux aux besoins des forces armées. Il veillera à la réduction des coûts et des délais."

Sa nomination était attendue alors que la défense a été secouée par la démission du chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers, après les annulations de crédits à la défense en 2017 décidées par le gouvernement. Le communiqué rappelle à ce titre que l'effort de défense en France doit être accru dès 2018 avec l'objectif d'atteindre 2% du PIB en 2025. "Florence Parly souhaite que le ministère des armées améliore encore sa contribution à l'économie, à l'innovation et à l'emploi", précise-t-il en soulignant qu'en tant que "premier investisseur de l'État", il se doit de "renforcer l'excellence de ses méthodes de conduite de projets".

Parmi les axes prioritaires de travail du nouveau patron de la DGA figurent l'innovation et le numérique ainsi que des mesures "pour renforcer, soutenir et promouvoir nos projets à l'exportation et ainsi contribuer au rayonnement de la France dans le monde". La DGA est responsable de la conception, de l'acquisition et de l'évaluation des systèmes qui équipent les forces armées. Elle emploie 9.700 personnes, en grande partie ingénieurs et cadres, et gère 80 programmes d'armement.