Jérôme Kerviel réclame 4,9 milliards d'euros à la Société générale

  • A
  • A
Jérôme Kerviel réclame 4,9 milliards d'euros à la Société générale
@ AFP
Partagez sur :

DOMMAGES ET INTÉRÊTS - L'ancien trader estime avoir été licencié "sans cause réelle et sérieuse". 

La meilleure défense, c'est l'attaque. Jérôme Kerviel a décidé de suivre ce célèbre adage ce jeudi devant le conseil des prud'hommes. Selon des informations de 20 minutes, l'ancien trader va demander 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts à la Société générale. Il estime avoir été licencié "sans cause réelle et sérieuse". 

Vers une requalification du licenciement ? Il y a un peu moins de trois ans, l'audience de conciliation n'avait rien donné. Aucun accord n'avait été trouvé entre les deux parties. Jeudi à 13h30, lors d'une audience publique au bureau de jugement des prud'hommes, Jérôme Kerviel va retrouver son ancien employeur. Toujours selon 20 minutes, il a déposé une requête pour obtenir la requalification de son "licenciement pour faute lourde" en "licenciement sans cause réelle et sérieuse". Et au titre de préjudice subi par le licenciement, l'ancien trader réclame donc 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts. 

Si ce montant paraît exorbitant, il n'a pas été choisi au hasard par Jérôme Kerviel. C'est très précisément le montant des pertes que la Société générale affirme avoir essuyées à cause de son ancien trader. La justice l'avait condamné à rembourser cette somme. Mais la cour de cassation a finalement exigé un nouveau procès sur cette question.