Jehanne Collard : "La nouvelle campagne de la sécurité routière ne servira à rien"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le nouveau spot de la sécurité routière sera visible partout dès vendredi. Mais pour Jehanne Collard, avocate spécialisée dans le droit des victimes, il ne servira à rien.

INTERVIEW

3.464 morts en 2015. Les drames de la circulation routière font des milliers de morts chaque année. En 2015, la mortalité routière a augmenté pour la deuxième année consécutive, une première depuis 35 ans. L'an passé, 3.464 personnes ont ainsi trouvé la mort sur les routes, soit 80 de plus qu'en 2014. Ces accidents marquent à vie les proches des victimes. Et justement, ces proches sont à l'honneur dans le dernier spot de campagne de la sécurité routière. Car aujourd'hui, 38 millions de Français sont touchés directement ou indirectement par un accident de la route et 56% y pensent tous les jours. Une véritable "onde de choc", qui est justement le thème central de la nouvelle campagne lancée vendredi par la sécurité routière

"Cette campagne ne servira à rien". Une campagne diffusée sur Internet, à la radio et à la télévision qui a le mérite d'exister pour Jehanne Collard, avocate spécialisée dans le droit des victimes, invitée d'Europe midi jeudi. "Je suis heureuse qu’on parle des victimes et de leur souffrance mais je crains, sans polémique, que cela cache une réalité assez terrible qui est qu’on est vraiment reparti à la hausse de morts sur la route. Nous avons en décembre 7,7% de morts en plus", a t-elle expliqué dans Europe Midi. 

Pour elle, cela ne fait donc aucun doute, cette nouvelle campagne "ne servira à rien" car, "si on veut changer la mentalité des Français, il faut prendre des mesures. Il faut une volonté politique forte".

"La route est un espace de jeux". Pour Jehanne Collard, réduire le nombre de morts sur les routes passera donc par plus de répression car elle l'affirme, "le conducteur pense que la route est un espace de jeux et de liberté. C’est surtout le seul espace où on peut transgresser les lois sans être inquiété. Il manque de la volonté politique car c’est un sujet dangereux électoralement".

Jehanne Collard en a donc fait le combat de sa vie, "j’ai reçu tout à l’heure le coup de téléphone d’un de mes clients. Leur enfant est mort sur la route et bien la femme vient de se suicider. C’est ça la réalité de la route ! Et c’est d’autant plus dramatique que l’on peut agir et on ne fait rien ! Jacques Chirac avait fait des choses et on a vu les résultats, cela montre que ça peut fonctionner ! Alors que François Hollande lui, ne fait rien".