Jean-Paul Gournier : "je retrouve mon honneur"

  • A
  • A
Jean-Paul Gournier : "je retrouve mon honneur"
Partagez sur :

Condamné à 25 ans de prison en 1999, le chirurgien stéphanois a été acquitté jeudi en appel. Il réagit en exclusivité sur Europe 1.

Après près de cinq heures de délibéré, les jurés de la cour d'assises d'appel du Rhône ont acquitté jeudi Jean-Paul Gournier, un chirurgien de Saint-Etienne, poursuivi pour "empoisonnement d'ascendants". En première instance il avait été condamné à 25 ans de prison.

En exclusivité pour Europe 1, Jean-Paul Gournier réagit après son acquittement. Il explique, au micro d'Antonin Amado, ce qu'il a ressenti à l'énoncé du verdict :

Un verdict contre toute attente. L’avocate générale Jacqueline Dufournet, avait en effet déclaré, un peu plus tôt dans la journée : "Je n'ai pas l'ombre d'un doute sur la culpabilité de Jean-Paul Gournier". Elle avait ironisé sur le changement stratégique d'attitude de l'accusé depuis son premier procès : "Nous avions un Jean-Paul Gournier arrogant", qui "profitait des suspensions d'audience pour serrer des mains", parmi un public "acquis" à sa cause.

Aujourd'hui, "nous avons un Jean-Paul Gournier larmoyant. Mais le fond du dossier reste le même", avait-elle ajouté. Pour l’avocate générale, la thèse d'un "suicide d'un commun accord" du couple, défendue par l'accusé ne tenait pas debout. Selon elle, Jean-Paul Gournier voulait toucher en avance l'héritage de ses parents, âgés de 74 et 82 ans, afin de combler des dettes.