"Je profite d'être en Belgique pour faire le plein"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Dans le Nord, les automobilistes résidant près de la frontière n’hésitent plus à faire le plein d'essence en Belgique.

REPORTAGE

Face à la pénurie de carburant dans les stations-service françaises, certains frontaliers n'hésitent plus à aller chercher de l'essence chez nos voisins. Dans le Nord, nombreux sont les automobilistes à s'être rendus à la pompe en Belgique

"Les automobilistes sont un peu démunis". "On a voulu aller sur Quiévrain, mais il y avait une queue d'un peu plus de 3 kilomètres. Du coup, je n'y suis pas allé parce que ça doit être vide. Là, on vient essayer sur Péruwelz parce qu'en France il n'y a plus rien", explique Olivier, découragé à l'idée de chercher du carburant en France. Depuis lundi, Jonathan, le gérant de la station-service répond au téléphone toutes les cinq minutes. A chaque appel, la même question d'un automobiliste français : "avez-vous encore du carburant ?". "Toute la journée il y a des files pour avoir du carburant. Les automobilistes sont un peu démunis, ils viennent chercher ici ce qu'ils n'ont plus chez eux", explique Jonathan.

Eviter l'attente en France. "Plutôt que de galérer en France pendant des heures et des heures pour trouver quelque chose, je profite (d'être en Belgique) pour faire mon plein en même temps", explique Didier, chauffeur-livreur qui a profité de son passage près de la frontière pour remplir son réservoir. "Je dois faire pas mal de route demain donc je ne pouvais pas partir comme ça, il me restait un quart de réservoir", détaille-t-il.

"C'est désolant". Tous les automobilistes n'ont cependant pas la même réaction. "C'est désolant de ne pas pouvoir aller directement en France pour mettre son essence pour pouvoir aller travailler. Je pense qu'il serait temps que le gouvernement se rende compte des erreurs qu'il fait, voyant le désarroi de toute la population", déplore Cathy.