Internet pollue autant qu'un grand pays industriel : le cri d'alarme de Greenpeace

  • A
  • A
Internet pollue autant qu'un grand pays industriel : le cri d'alarme de Greenpeace
Internet est particulièrement énergivore.@ AFP
Partagez sur :

Une boîte mail qui s'engorge, des vidéos regardées des millions de fois en haute définition… L'énergie consommée à cause d'Internet est très polluante.

Le mail que vous vous apprêtez à envoyer, bien qu'immatériel, n'est pas neutre sur l'environnement. Dans Le Parisien mardi, Greenpeace dévoile un rapport qui souligne le "gouffre énergétique que représentent les centres de données", souvent appelés des "data centers". À l'intérieur sont stockés tous nos fichiers. Il existerait plus de 2.300 centres de données dans le monde et ils sont extrêmement énergivores.

Une centrale pour Gangnam Style. "Si Internet était un pays, il serait classé dans le top 5 des plus gros consommateurs mondiaux d'électricité", explique Gary Cook, analyste du secteur informatique au sein de l'antenne américaine de Greenpeace, dans Le Parisien. Et cela n'est pas parti pour s'améliorer. Le trafic Internet devrait tripler d'ici 2020, selon Greenpeace, du fait de l'augmentation du nombre d'utilisateurs et de notre consommation personnelle de données. Les internautes consultent en effet toujours plus de vidéos, et ces dernières consomment bien plus d'énergie qu'on ne l'imagine. "La vidéo Gangnam Style, visionnée 2,7 milliards de fois sur la planète, a induit une demande d’électricité équivalente à la consommation annuelle d'une petite centrale", indique Gary Cook dans le quotidien. Un chiffre aussi impressionnant qu'alarmant. 

Les internautes peuvent agir. Certains géants de l'Internet, comme Apple, Google et Facebook, se sont engagés il y a plusieurs années pour faire fonctionner leurs "data centers" grâce aux énergies renouvelables. Mais d'autres grandes entreprises, comme Amazon par exemple, doivent encore faire des efforts. Les internautes, eux aussi, peuvent agir pour réduire leur consommation d'énergie. Greenpeace propose des gestes simples, comme vider sa boîte mail, se désabonner des mails publicitaires indésirables, stocker ses photos sur un disque dur plutôt que sur un "cloud" ou encore regarder des vidéos en basse définition quand la HD n'est pas indispensable.