Intempéries : une cellule d'urgence pour les entreprises en difficulté

  • A
  • A
Intempéries : une cellule d'urgence pour les entreprises en difficulté
@ Philippe LOPEZ / AFP
Partagez sur :

Des dispositifs existent pour aider les sociétés d'Ile-de-France dont l'activité a été impactée par les crues et le récent épisode neigeux.

Un guichet unique a été mis en place pour les entreprises franciliennes dont l'activité a été perturbée par les récentes crues et chutes de neige qui affectent les transports, a indiqué jeudi la préfecture d'Ile-de-France.

Le personnel mobilisé pour toutes les situations. Une équipe de neuf personnes de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) d'Ile-de-France se tient à disposition des entreprises concernées pour les orienter "vers les dispositifs les plus adaptés à leur situation", selon un communiqué. Parmi ces dispositifs, la Direccte cite "l'activité partielle pour les entreprises ayant dû réduire ou suspendre leur activité", "des dérogations à la durée du travail pour permettre aux entreprises de réaliser des travaux urgents ou de rattraper d'éventuels retards de production" et des "reports d'échéances fiscales ou sociales pour faire face à d'éventuelles difficultés de trésorerie". Certaines entreprises ne peuvent plus livrer ou se faire livrer, d'autres voient leurs salariés ou leurs clients dans l'impossibilité de venir dans leurs murs, a indiqué la Direccte. 

Une adresse électronique - idf.continuite-eco@direccte.gouv.fr - est dédiée à cet effet. Elle a été mise en place dès le 26 janvier pour accompagner les entreprises en difficulté à cause des crues avant d'être étendue à celles pâtissant des répercussions du récent épisode neigeux.

Des centaines de personnes impactées. Des entreprises À ce jour, 65 sociétés ont fait appel au guichet unique en raison des crues et trois à cause de la neige, selon un bilan établi par la Direccte jeudi. Parmi elles, des entreprises issues du transport routier et fluvial, de l'aménagement du paysage, des restaurants en bord de Seine et des commerces. L'activité partielle due aux intempéries concerne 1.143 personnes (dont 1.039 à la suite des crues et 104 à la suite de la neige), souligne la Direccte.