Intempéries dans le Var : deux corps retrouvés dans une voiture échouée en pleine mer

  • A
  • A
Partagez sur :

Deux corps ont été retrouvés dans une voiture emportée par la crue d'un cours d'eau à la suite d'orages et échouée en mer au large de Sainte-Maxime.

Deux corps, celui d'un homme et celui d'une femme, ont été retrouvés jeudi matin dans une des voitures emmenées à la mer par des crues provoquées par de violents orages dans le Var, à une quinzaine de mètres de la plage à Sainte-Maxime, ont indiqué la gendarmerie et la préfecture.

Les informations essentielles à retenir :

  • Deux corps ont été retrouvés jeudi dans une voiture échouée sur une plage à Sainte-Maxime.

  • Les pompiers sont intervenus plus de 230 fois depuis jeudi soir.

  • Le Var, placé en vigilance orange mercredi, a été rétrogradé en vigilance jaune jeudi matin. 

Vers 10h15, la voiture était échouée, à moitié immergée dans les vagues et renversée sur le toit, à une quinzaine de mètres du littoral. La préfecture du Var et la gendarmerie ont annoncé qu'un corps avait été retrouvé à bord avant d'annoncer un peu plus tard qu'un deuxième corps avait été découvert. "Cinq voitures ont été emportées vers la mer et englouties par la crue de la Garonnette, la rivière entre Sainte-Maxime et Roquebrune, vers 22 heures", avait auparavant indiqué le préfet du Var.

Quatre des cinq véhicules emportés étaient visiblement vides. Plusieurs témoins avaient "vu au moins un conducteur dans ce véhicule, phares allumés", avait précisé Jean-Luc Videlaine, avant la découverte des corps. La conductrice avait elle-même appelé les pompiers pour les prévenir qu'elle dérivait. Le drame s'est noué au plus fort de l'orage, vers 21h30. Il semblerait que les quatre autres véhicules emportés étaient en stationnement, sans personne à bord.

Vers 10h30, les recherches se poursuivaient malgré tout, avec le soutien d'hélicoptères du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en Méditerranée, diligentés sur zone. Outre ces moyens aériens, des moyens nautiques ainsi que 140 sapeurs-pompiers étaient engagés sur Sainte-Maxime et Roquebrune (Les Issambres) pour participer aux recherches. En vigilance orange depuis mercredi, le Var a été rétrogradé jeudi matin en vigilance jaune. En milieu de journée, il avait cessé de pleuvoir.

1

La retenue d'eau qui a provoqué l'inondation quartier de la Garonnette. Frédéric Michel/Europe 1


"Dans mon sous-sol, j'ai eu deux mètres d'eau". Vincent Morisse, maire de Sainte-Maxime a fait état également de dégâts matériels dans sa commune dans plusieurs secteurs où des cours d'eau ont débordé. De nombreux hangars et quelques commerces sont envahis par les eaux à la périphérie de Sainte-Maxime, sous un ciel très couvert et une pluie fine.

Depuis que le jour s'est levé, chacun constate les dégâts et se remémore l'orage. "C'était très impressionnant. Dans mon sous-sol, j'ai eu deux mètres d'eau", confie un habitant d'un quartier résidentiel de la commune au micro d'Europe 1. "Ça faisait un torrent, les voitures ne pouvaient plus passer", ajoute-t-il. "C'est venu d'un coup. On regardait la télé et d'un coup on a vu l'eau rentrer en dix secondes. On a réussi à se réfugier chez les voisins au-dessus", raconte un autre.

Plus de 200 interventions des pompiers. Les crues des cours d'eau varois ont été provoquées par les fortes précipitations sur l'ensemble du Var qui était en vigilance orange pluie-orage depuis la mi-journée de mercredi. Près de 200 mm d'eau sont tombés localement, sur le massif voisin des Maures. Le secteur de l'Argens aval restait en vigilance orange crues inondations. Plusieurs cours d'eau sont sous surveillance. Au cours de la nuit, les pompiers du Var ont fait plus de 230 interventions au total, et 16 personnes ont été secourues.