Inscription des voeux sur APB : dernier jour pour les futurs bacheliers

  • A
  • A
Inscription des voeux sur APB : dernier jour pour les futurs bacheliers
La prochaine étape sera le 2 avril qui est la date limite de confirmation des vœux@ capture d'écran du site officiel
Partagez sur :

La période de saisie des voeux sur la plateforme Admission Post-Bac touche à sa fin lundi. Les futurs bacheliers qui ne se seraient pas encore attelés à la tâche ont jusqu'à 18h.

Les élèves de terminale désireux d'entamer des études supérieures ou les bacheliers en réorientation n'ont plus que jusqu'à 18h lundi, pour inscrire leurs voeux sur la plateforme d'Admission Post-Bac (APB). Ouverte à tous les bacheliers (bacs généraux, technologiques et professionnels), la procédure APB n'a connu que quelques changements à la marge cette année.

  • Faire des choix stratégiques

Quelques conseils pratiques : éviter de se connecter le dernier jour et privilégier un poste fixe à une tablette ou un smartphone, dont l'écran est trop petit. Il faut aussi être stratégique : le jeune doit choisir le domaine de formation qui correspond à ses envies mais il doit aussi placer parmi ses premiers voeux une ou des facultés de l'académie dans laquelle il a passé le bac, car il est prioritaire par rapport aux lycéens d'autres académies. Il sera alors assuré d'avoir une place quelque par et de pas se retrouver sans formation à la rentrée prochaine. 

Le nombre maximum de voeux que les candidats peuvent formuler est inchangé par rapport à l'année dernière : 24 dont douze maximum pour un même type de formation. Nouveauté pour 2017, les voeux en classe prépa (CPGE) et les Manaa (mises à niveau en arts appliqués) sont aussi concernés par cette restriction. En 2016, les futurs étudiants ne pouvaient postuler que pour six formations de ce type.

Par exemple un candidat peut postuler pour douze CPGE, six DUT, trois premières années de licence et trois écoles d'ingénieurs. Il aura alors atteint le quota de 24 voeux dont douze maximum dans la même filière. 

  • Cas particulier pour les filières très demandées

Concernant l'inscription dans les quatre filières très demandées et dites "en tension" (droit, psychologie, sciences et techniques des activités physiques et sportives - Staps - et première année de médecine - Paces), le postulant effectue un "voeu groupé" : il doit classer par ordre de préférence toutes les facultés de son académie, comme l'an dernier. Ce classement ne compte que pour un seul voeu.

Mais cette année, le postulant n'est pas obligé de classer ses douze facultés, à la suite. Il peut les intercaler entre deux candidatures en DUT par exemple ou en classe prépa. Mais ces filières très demandées sont soumises à une sectorisation. C'est-à-dire que le futur bachelier doit sélectionner tous les établissements de son académie qui proposent la formation qui l'intéresse, voire ceux des académies les plus proches.

Par exemple, un jeune qui souhaite faire du droit dans l'académie de Lyon va devoir inscrire, par ordre de préférence, les quatre sites de l'académie qui proposent du droit : Lyon II, Lyon III à Lyon, Lyon III à Bourg-en-Bresse, Saint-Etienne. Entre deux sites, il peut postuler à une CPGE ou une licence d'économie par exemple. Exception à cet assouplissement, la première année de médecine en Ile-de-France, où les futurs étudiants ne peuvent toujours pas intercaler une autre filière entre les sept sites des facs de médecine de la région. Ils doivent tous se suivre dans le classement rentré dans APB. 

  • Obligation d'inscription dans un licence non-sélective de son académie

Le candidat issu d'un bac général (S, ES, L) doit impérativement inscrire une licence disponible dans son académie qui ne soit ni sélective (admission sur dossier et/ou concours) ni à capacité limitée. Sur l'écran APB, ce type de licence est signalé par une pastille verte. Il n'est bien évidemment pas obligatoire de la placer en premier voeu. Pour les formations sélectives, les établissements classent les candidatures en fonction du dossier (notes, lettre de motivation, etc.) et ne connaissent pas l'ordre de préférence du candidat. 

  • Une "incitation" à s'inscrire en IUT et en BTS

Cette année, les bacheliers technologiques et professionnels sont "incités" à inscrire une candidature en IUT pour les premiers et en BTS pour les seconds, via des messages sur APB. Ces filières sont celles qui présentent le plus de chance de réussite pour ces bacheliers et 2.000 places de BTS seront créées à chaque rentrée sur cinq ans, destinées aux bacheliers pro.

En 2017, APB propose environ 12.500 formations : écoles publiques et privées avec un diplôme reconnu par l'État, universités, prépas, BTS, IUT, etc. Mais certaines n'y figurent pas : Sciences-Po, plusieurs écoles d'art, Paris-Dauphine, les Instituts de soins infirmiers...

  • Prochaine étape le 2 avril

La prochaine échéance dans le calendrier d'APB sera le 2 avril. Il faudra alors confirmer les candidatures, ne pas oublier d'imprimer les fiches, constituer et envoyer les dossiers, électroniques le plus souvent, pour les formations qui les réclament. Et le classement des voeux par ordre de préférence, c'est jusqu'au 31 mai. Pour tout savoir de cette procédure, le ministère de l'Éducation nationale propose un "Guide du candidat".