Inondations : une situation " encore particulièrement difficile" à Nemours

  • A
  • A
Partagez sur :

La ville de 13.000 habitants située en Seine-et-Marne pourrait avoir à régler une facture de "un à deux millions d'euros". 

INTERVIEW

Un milliard d'euros. C'est ce que devrait coûter les dégâts des inondations aux assureurs. Valérie Lacroute, députée-maire de Nemours en Seine-et-Marne répond à Europe 1, quinze jours après que la crue et les inondations ont dévasté 13.000 habitants. La vie n'a pas encore repris son cours normalement.

"Des déchets partout dans la ville"."La situation est encore compliquée, la pluie est encore présente. il a plu énormément ces deux derniers jours", a expliqué la députée de Seine-et-Marne. "Nous sommes dans cette phase de nettoyage, de vidage des caves de nos administrés. Nous avons déjà évacué plus de 1.200 tonnes de déchets sortis des caves", explique Valérie Lacroute. "La situation est encore particulièrement difficile, avec des déchets encore partout dans la ville", a regretté l'édile. Et la maire de Nemours d'exprimer sa gratitude vis-à-vis des services techniques de la ville et des agriculteurs.

Une facture très élevée. Pendant les inondations, des cuves de fiouls s'étaient renversées dans la ville, a déploré Valérie Lacroute et "des hydrocarbures qui se sont renversés dans des jardins et sur le domaine public". Conséquence pour la ville : "plus de 100.000 euros de factures de dépollution, et les factures annoncées de traitement de la dépollution pourraient monter à 300.000-400.000 euros", s'est alarmée l'élu. A Nemours, toutes les familles ne sont pas encore rentrées chez elle, et la facture pourrait atteindre "un à deux millions d'euros", a précisé la maire.