Inondations : l'A10 fermée "jusqu'à dimanche ou lundi"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Vinci Autoroute va d'abord tenter de rétablir l'accès aux véhicules évacués, avant de constater les dégâts, a expliqué le directeur régional Nicolas Durvaux, jeudi sur Europe 1.

Depuis mardi, le paysage n'a pas changé sur l'A10, au nord d'Orléans. Dans une région frappée par de fortes intempéries, la route est envahie par l'eau et retient encore de nombreux véhicules, dont les propriétaires ont été évacués par l'armée. "Au vu des prévisions météo et des points que l'on fait avec les autorités, l'A10 devrait rester fermée jusqu'à dimanche ou lundi", a avancé Nicolas Durvaux, le directeur régional Vinci Autoroute en charge de la zone sinistrée, jeudi, sur Europe 1.

"Un mètre de hauteur d'eau". "Il y a une zone de plus de 800 mètres avec environ un mètre de hauteur d'eau sur la route", indique le directeur régional. "L'eau s'infiltre par dessous", obligeant le groupe à mobiliser "de fortes capacités de pompage" pour essayer de la dégager. "On travaille avec l'armée, mais on engage aussi beaucoup de moyens", poursuit-il.

"Inventer des solutions".  Premier objectif : dégager les véhicules bloqués sur l'autoroute. "Ils sont sur une zone qui forme une île", explique Nicolas Durvaux. "Nous traitons cette zone pour que les clients qui veulent récupérer leur véhicule et leurs affaires puissent y accéder." Environ une centaine de poids lourds et 200 véhicules particuliers sont concernés. "On invente de nouvelles solutions", assure le directeur régional. "Nous allons créer un corridor, avec des sacs de sable qui permettent de pomper l'eau".

"Sous un lac". Dans quel état le groupe retrouvera-t-il l'A10 une fois l'eau dégagée ? "Les autoroutes sont conçues pour être hydrauliquement stables", rassure Nicolas Durvaux, qui précise que des vérifications seront effectuées. "Sur cette portion, il y a trois voies de large", ajoute-t-il, suggérant qu'une partie de la route seulement puisse être rouverte à la circulation. "Mais de nombreux endroits sont sous un lac", reconnaît le responsable. "On ne peut pas encore savoir ce qu'il y a dessous".