Inondations en Île-de-France : au total 5 millions d'euros pour les sinistrés

  • A
  • A
Inondations en Île-de-France : au total 5 millions d'euros pour les sinistrés
La Seine est sortie de son lit lors des dernières inondations. @ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Cette aide sera répartie entre les communes, les commerçants, les agriculteurs, les écoles et les professionnels du tourisme.

La présidente de la Région Île-de-France Valérie Pécresse (Les Républicains) a annoncé jeudi que le Fonds d'urgence de la Région pour aider les sinistrés des inondations se montait au total à au moins 5 millions d'euros.

De 1... à 5 millions. Elle avait été critiquée la veille par l'opposition de gauche qui s'étonnait de la faiblesse d'un fonds d'urgence d'un million d'euros, tel qu'elle l'avait annoncé le 1er juin, pour les communes sinistrées. Ce plan d'urgence a été "complété au fur et à mesure", a expliqué Valérie Pécresse, et il se monte désormais "à au moins 5 millions d'euros", a-t-elle expliqué en début de séance plénière du Conseil régional.

Pour les communes, les agriculteurs... Dans le détail, outre 1 million d'euros pour les communes sinistrées afin de permettre l'achat immédiat de "pompes, groupes électrogènes, tractopelles, etc.", sans attendre les indemnités des assurances (l'aide sera versée sous forme d'avances remboursables et pourra atteindre un montant maximum de 50.000 euros), un million est débloqué pour aider les agriculteurs, et un million pour les commerces sinistrés (dans le cadre d'un fonds de soutien aux commerces de proximité, plus particulièrement en zone rurale et dans les quartiers, doté de 10 millions d'euros). 

... les écoles et le secteur du tourisme. Par ailleurs, 1,8 million d'euros sera consacré à réhabiliter les lycées endommagés et réparer les dégâts des îles de loisirs. Elle prévoit également un soutien de 100.000 euros aux acteurs du secteur du tourisme, comme les excursionnistes de la Seine, par le biais du fonds d'urgence tourisme doté d'un million d'euros dans le budget 2016. Enfin, les agents du Conseil régional victimes des intempéries pourront de bénéficier d'un prêt "à taux zéro" de la Région.